Sarcelles : un policier tue 3 personnes

Un jeune policier de 31 ans a basculé dans la folie meurtirère hier soir, samedi 18 novembre, à Sarcelles (Val-d'Oise). Le bilan est extrêmeent lourd : 4 morts, dont le tireur, et 2 blessés graves.

France 2

Le drame s'est produit dans ce quartier pavillonnaire de Sarcelles : une rue tranquille, théâtre d'un bain de sang. 20h45 hier soir, samedi 18 novembre, le ton monte entre le policier et sa compagne. Il blesse la jeune femme au visage. Deux passants sont témoins de la scène et tentent d'intervenir. Le policier les abat l'un après l'autre.

Le policier met fin à ses jours

Il se dirige ensuite vers la maison de parents de sa compagne, à une centaine de mètres de là. Il entre, tue le père de famille, et blesse grièvement la mère et la soeur de sa compagne. Le policier finit par retourner son arme contre lui, et met fin à ses jours. Un triple crime, et trois personnes grièvement blessées. Difficile à comprendre pour la famille des passants tués. "Les policiers sont excédés ces derniers temps, je pense. Je pense qu'il faut revoir et faire un profil psychologique des gens qui peuvent porter des armes ou pas", analyse un proche. Le policier était en poste dans une unité d'intervention parisienne. Il venait de terminer son service.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un conflit familial pourrait être à l\'origine du drame qui s\'est déroulé peu avant 21h samedi à Sarcelles, où un policier de 31 ans a tué trois personnes, dont son beau-père, avant de se suicider. Ci-contre une patrouille en intervention de nuit, à Nancy (Illustration)
Un conflit familial pourrait être à l'origine du drame qui s'est déroulé peu avant 21h samedi à Sarcelles, où un policier de 31 ans a tué trois personnes, dont son beau-père, avant de se suicider. Ci-contre une patrouille en intervention de nuit, à Nancy (Illustration) (MAXPPP)