Mort de Thomas à Crépol : 2 000 personnes ont rendu hommage au jeune homme

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min
Les obsèques de Thomas, 16 ans, tué en marge d’une fête à Crépol dans la Drôme, ont réuni près de 2 000 personnes vendredi 24 novembre. Neuf personnes sont toujours en garde à vue.
Mort de Thomas à Crépol : près de 2 000 personnes ont rendu hommage au jeune homme Les obsèques de Thomas, 16 ans, tué en marge d’une fête à Crépol dans la Drôme, ont réuni près de 2 000 personnes vendredi 24 novembre. Neuf personnes sont toujours en garde à vue. (France 2)
Article rédigé par France 2 - D. Sébastien, O. Martin, J.-C. Martin, T. Simonet
France Télévisions
France 2
Les obsèques de Thomas, 16 ans, tué en marge d’une fête à Crépol dans la Drôme, ont réuni 2 000 personnes vendredi 24 novembre. Neuf personnes sont toujours en garde à vue.

Malgré le froid, la foule est immense, silencieuse et grave. 2 000 personnes se sont rassemblées, vendredi 24 novembre, pour rendre un dernier hommage au jeune Thomas, 16 ans, tué en marge d’une fête à Crépol (Drôme). Ses amis de l’équipe de rugby dont il était capitaine étaient tous présents et ont soutenu la famille. La cérémonie des obsèques a été retransmise à l’extérieur, à l’aide de haut-parleurs. Le grand-père de la victime a été le premier à prendre la parole, la voix étouffée par les sanglots. "Thomas était un brave garçon, réservé, bien élevé et serviable", a-t-il indiqué. Et d’ajouter : "Une bande de loubards qui avaient un couteau à la place du cœur lui a enlevé la vie." La cousine du jeune homme, qui partage sa date d’anniversaire, s’est aussi exprimée.

Neuf personnes toujours en garde à vue

Le cercueil a ensuite été emmené vers le cimetière, pour une inhumation dans l’intimité, au terme d’une cérémonie sobre et digne. "Être avec la famille est pour nous très important. C’est incompréhensible", a soufflé un passant. Les interrogatoires se poursuivent. Neuf jeunes hommes sont toujours en garde à vue. Il s’agit de déterminer le rôle des uns et des autres dans le déroulement des faits. Un déferrement à la justice pourrait avoir lieu samedi.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.