Info franceinfo L'une des sœurs de la suspecte du meurtre de Lola placée en rétention administrative en vue de son expulsion vers l'Algérie

Cette femme de 26 ans a été arrêtée pour "absence de titre de séjour" au début de la semaine du 17 octobre, après avoir été placée en garde à vue dans le cadre de l'enquête sur l'assassinat de la collégienne de 12 ans.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Un centre de rétention administrative de Bordeaux (Gironde). Photo d'illustration. (FABIEN COTTEREAU / MAXPPP)

Une des sœurs de la principale suspecte du meurtre de Lola est détenue en centre de rétention administrative (CRA) dans l’attente de son expulsion vers l’Algérie, a appris franceinfo vendredi 18 novembre de sources concordantes. Cette femme de 26 ans, Friha B., a été arrêtée pour "absence de titre de séjour" au début de la semaine du 17 octobre. Selon les informations de franceinfo, la sœur aînée de Dahbia B. ne faisait pas l’objet d’une obligation de quitter le territoire français (OQTF) jusqu'ici.

Pas mise en cause dans le meurtre de Lola

Friha B. avait été placée en garde à vue dans le cadre de l’enquête sur la mort de Lola et avait été relâchée sans être mise en cause dans cette affaire. Mais elle a finalement été arrêtée quelques heures plus tard pour "absence de titre de séjour". Sa sœur, Dahbia B., principale suspecte du meurtre de l'adolescente a elle été mise en examen le 17 octobre. Elle est soupçonnée d'avoir violé et tué la collégienne de 12 ans.

Friha B. habitait dans le 19e arrondissement de Paris, au sein du même immeuble que Lola. C'est dans son appartement que logeait, en son absence, Dahbia. C'est dans ce logement également qu'a été tuée la collégienne dont le corps a été retrouvé dans une malle devant l'immeuble. Friha B. affirme qu’elle travaillait dans une boulangerie de la région parisienne.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Meurtre de Lola

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.