Le Mans : une femme présentée comme escort-girl tuée de plus d'une trentaine de coups de couteau

Un homme de 23 ans a été placé en garde à vue. Une enquête pour homicide volontaire est ouverte.
Article rédigé par France Info - avec France bleu Maine
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min
Le commissariat du Mans, le 21 janvier 2019. (J0ÉRÔME LOURDAIS / MAXPPP)

Une femme de 26 ans de nationalité roumaine, présentée comme une escort-girl, a été retrouvée morte au Mans (Sarthe) dans la nuit de mercredi à jeudi, a appris jeudi 20 avril franceinfo de source proche du dossier. Selon cette source, c'est un homme retrouvé blessé aux mains dans la rue à 4 heures du matin qui a déclaré de manière spontanée avoir tué une femme à coups de couteaux.

Cet homme de nationalité française, âgé de 23 ans, a alors donné une adresse aux policiers. Ces derniers se sont rendus sur place. Ils ont trouvé une femme ensanglantée par terre dans un appartement. Dans un premier temps, les secours ont réussi à la réanimer avant qu'elle ne succombe à ses blessures, a appris franceinfo de source proche de l'enquête. Selon les informations de France Bleu Maine, il s'agissait d'un logement de type Airbnb.

Trois couteaux de cuisine retrouvés

D'après les premiers éléments de l'enquête auxquels a eu accès franceinfo de source proche du dossier, la femme a reçu plus d'une trentaine de coups de couteaux, notamment à la carotide. Les policiers ont retrouvé sur place trois couteaux de cuisine dans l'appartement.

Le suspect est depuis en garde à vue, il est inconnu des services de police. Cet homme a alors expliqué qu'il connaissait la victime en prenant rendez-vous avec elle, car, selon ses explications, elle exerçait une activité d'escort-girl. Il dit l'avoir vue à plusieurs reprises. Et cette nuit, le suspect explique que la jeune femme a tenu des propos qu'ils l'ont blessé psychologiquement, ce qui l'a mis en colère et, assure-t-il, ce qui a provoqué son geste. La sûreté départementale est saisie de l'enquête ouverte pour homicide, indique France Bleu Maine.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.