Incidents au Stade de France : Gérald Darmanin envisage des "règles différentes" pour des événements sportifs "exceptionnels"

Article rédigé par Valentine Pasquesoone, Juliette Campion
France Télévisions
Publié Mis à jour
 -
franceinfo mercredi 1er juin - ()

Pendant deux heures, le ministre de l'Intérieur et la ministre des Sports répondent aux questions des sénateurs à propos du fiasco de la finale de la Ligue des champions.

Ce qu'il faut savoir

Gérald Darmanin a demandé, mercredi 1er juin, au délégué interministériel des Jeux olympiques et aux grands événements, Michel Cadot, d'envisager "des règles différentes" de celle de la dispersion avec du gaz lacrymogène en cas "d'événements sportifs exceptionnels"La police "a utilisé des moyens de dispersion, est-ce que ces moyens sont adéquats pour un événement comme celui-ci ? Manifestement l'expérience mérite d'être très largement revue", a déclaré le ministre de l'Intérieur devant la commission des lois du Sénat. Ce direct est désormais terminé. Vous pouvez retrouver dans cet article ce qu'il faut retenir de l'audition des ministres de l'Intérieur et des Sports.

L'Inspection générale de la police nationale saisie. "Deux saisines de l'IGPN", la police des polices, ont été effectuées après les incidents lors de la finale de la Ligue des champions samedi, a fait savoir le ministre de l'Intérieur. "Il y a eu des gestes inappropriés et disproportionnés de la part de policiers ou de gendarmes mobiles", a ajouté Gérald Darmanin, qui a notamment évoqué "l'utilisation disproportionnée des gaz lacrymogènes".

 Les Britanniques et les Espagnols pourront déposer plainte "à partir de lundi". "Je vais proposer qu'à partir de lundi, les citoyens espagnols ou britanniques" qui estiment avoir été victimes d'infractions samedi soir "puissent déposer plainte dans leur pays", a annoncé Gérald Darmanin. Ces derniers pourront également saisir l'Inspection générale de la police nationale.

"110 000 personnes dans et autour du Stade de France", assure Gérald Darmanin. "Sur la base des informations recueillies auprès des différents opérateurs publics et privés", la Fédération française de football a "constaté que 110 000 personnes" se sont rendues samedi soir "dans et autour du Stade de France", a déclaré le ministre de l'Intérieur. 75 000 billets avaient été édités.

La France capable d'organiser de grands événements, selon le gouvernement. "On aurait sûrement pu faire mieux", a concédé Olivia Grégoire, la porte-parole du gouvernement, à l'issue du Conseil des ministres, mercredi. Mais la France reste "un grand pays capable d'accueillir des grandes manifestations sportives internationales". La porte-parole a souligné qu'aucun blessé ou drame n'était à déplorer samedi, en marche de la finale opposant le Real Madrid à Liverpool.

Emmanuel Macron met la pression. Le président a réclamé mercredi "la transparence, la lumière sur les faits, des pistes pour que ça ne se reproduise plus, et de la réactivité", quatre jours après le chaos autour du Stade de France. Ecartant l'hypothèse d'un départ à l'issue du Conseil des ministres, la porte-parole du gouvernement Olivia Grégoire a confirmé que le ministre de l'Intérieur garde "toute la confiance du président de la République".