Cet article date de plus d'un an.

Incendies en Gironde : les sinistrés contactent leurs assurances pour être dédommagés

Publié Mis à jour
Incendies en Gironde : les sinistrés contactent leurs assurances pour être dédommagés -
Incendies en Gironde : les sinistrés contactent leurs assurances pour être dédommagés Incendies en Gironde : les sinistrés contactent leurs assurances pour être dédommagés - (FRANCE 3)
Article rédigé par France 3 - L.Feuerstein, J.Vitaline, L.Pekez, L.Michel
France Télévisions
France 3

Lundi 25 juillet, alors que les incendies en Gironde sont fixés, les habitants retrouvent leur domicile. Certains évaluent les dégâts et se questionnent pour leur dédommagement. 

À Origne (Gironde), Maryse est retournée dans son logement après avoir été évacuée en raison de l'incendie de Landiras (Gironde). Elle retrouve son garage dévasté et s'inquiète d'une voiture que sa fille réparait et qui a brûlé. Elle espère que les assurances pourront prendre en charge une partie des dégâts. Les incendies ne seront pas classés en catastrophe naturelle, les feux étant d'origine accidentelle à La Teste-de-Buch (Gironde) et criminelle pour Landiras. Les sinistrés vont devoir traiter avec leur assurance.

Les sinistrés peuvent saisir la justice 

Jérôme Blanc, habitant de Cazaux (Gironde) a perdu deux voitures dans l'incendie. Il n'est pas assuré multirisque, mais seulement au tiers. "J'attends peut-être un geste de l'administration, de l'État", explique-t-il. Aucune aide n'est prévue pour les particuliers, mais les sinistrés peuvent saisir la justice. "On peut penser à toutes les formes de préjudice, le préjudice moral d'avoir perdu son habitation, le préjudice matériel, le préjudice financier. Tout ça, ce sera couvert par la justice pénale", détaille Damien Legrand, avocat. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.