Incendies dans le Gard : un homme interpellé reconnaît les faits

L'individu, interpellé en flagrant délit, a reconnu les faits lors de sa garde à vue. Récidiviste, il a été placé en hôpital psychiatrique.

Carte de localisation de Quisac, dans le département du Gard.
Carte de localisation de Quisac, dans le département du Gard. (RADIO FRANCE)

Un homme a été placé en garde à vue après avoir été interpellé en flagrant délit alors qu'il allumait plusieurs feux sur la commune de Quissac (Gard), a appris France Bleu Gard Lozère samedi 29 juin auprès de la préfecture du Gard. Il a reconnu les faits. 

Récidiviste

Selon la préfecture, l'incendiaire présumé est un Héraultais âgé d'une vingtaine d'années. Il est déjà connu de la justice pour des faits similaires. Il a été arrêté vendredi alors qu'il venait d'allumer plusieurs incendies. 
Le jeune homme, "apparemment déséquilibré" selon François Lalanne, sous-préfet du Gard, a été placé d'office en hôpital psychiatrique et fait désormais l'objet d'une enquête judiciaire ouverte par le parquet d'Alès. 

Une quinzaine d'habitations détruites

Plusieurs dizaines de départs de feu avaient eu lieu vendredi, alors que le département faisait partie des quatre placés en vigilance rouge en raison de la canicule. "Au total, 557 hectares de surface ont brûlé, avec une dizaine de maisons détruites, des hangars agricoles, des mobil-homes, des voitures, et 15 sapeurs-pompiers blessés légèrement", a indiqué à franceinfo Thierry Carret, directeur départemental adjoint du SDIS du Gard. Ce samedi matin, "il y a encore 6 feux sous surveillance et 200 pompiers professionnels sont encore mobilisés" a précisé François Lalanne.