Après les incendies, voir comment la nature réagit

Cet été, le bilan des incendies a été extrêmement lourd. Après les interventions menées dans l'extrême urgence pour sécuriser les voies et les habitations, est venu le temps de l'abattage.

Voir la vidéo
France 3
avatar
France 3France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Cet été, le bilan des incendies a été extrêmement lourd. Après les opérations d'urgence, il faut maintenant abattre en priorité les arbres les plus menaçants. À Carros (Alpes-Maritimes), la priorité est aussi d'abattre tous les arbres morts ou qui vont mourir. Le 24 juillet dernier, le feu a ravagé 90 hectares de forêt, essentiellement des pins dont le maire veut absolument se débarrasser. "Dans 20, 25 ans, on risque d'avoir les mêmes conséquences qu'aujourd'hui", confie Charles Scibetta.

Plus d'espèces à risque

Et le maire de Carros d'ajouter : "Il n'est pas question que j'utilise des plantations d'espèces qui sont des espèces à risque." Cette catastrophe écologique va être mise à profit pour réaménager la forêt différemment. Mais avant de replanter quoi que ce soit, il est urgent d'attendre pour voir comment sans intervention humaine la nature va réagir. Chênes, châtaigniers, oliviers devraient voir le jour dans cette forêt pour diversifier les espèces.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un pompier en intervention, dans les Bouches-du-Rhône. (Photo d\'illustration)
Un pompier en intervention, dans les Bouches-du-Rhône. (Photo d'illustration) (MAXPPP)