Deux mois de prison ferme pour avoir laissé mourir son chien

Le chien, nommé Enzy, avait été découvert dans un état de décomposition avancée par des voisins à Toulon (Var). La jeune femme a été condamnée à deux mois ferme et quatre mois avec sursis pour abandon, mardi 25 mars.

La jeune femme était initialement jugée pour \"maltraitance\" mais le tribunal a requalifié les poursuites en \"abandon\".
La jeune femme était initialement jugée pour "maltraitance" mais le tribunal a requalifié les poursuites en "abandon". (ADRIANO BACCHELLA / TIPS / AFP)

Son animal de compagnie était mort après une longue agonie. Une jeune femme de 25 ans a été condamnée, mardi 25 mars, à six mois de prison dont deux ferme par le tribunal correctionnel de Toulon (Var) pour avoir abandonné son chien, en juin 2011.

La jeune femme était initialement jugée pour "maltraitance" mais le tribunal a requalifié les poursuites en "abandon". Il l'a aussi condamnée à 600 euros d'amende et une interdiction à vie de détenir un animal. Son chien – un American Staffordshire – n'était ni tatoué, ni déclaré, ni stérilisé. Après une rupture sentimentale, la femme l'avait laissé plusieurs semaines dans un appartement, sans eau ni nourriture.

L'animal a ravagé l'appartement lors de son agonie

Le chien, nommé Enzy, avait ensuite été découvert dans un état de décomposition avancée. Porte grattée, matelas déchiqueté, moquette arrachée... Le logement, ravagé, témoignait de la lente agonie de l'animal. Ce sont les voisins, alertés par une odeur pestilentielle, qui ont appelé la police.

Le parquet avait requis six mois avec sursis. Différentes associations de défense des animaux, comme la fondation Brigitte Bardot, la SPA ou encore la fondation 30 millions d'amis, s'étaient constituées parties civiles et avaient demandé la requalification des faits en abandon.

En plus de sa peine de prison, la jeune femme a été condamnée à verser un euro symbolique aux sept associations et à la prise en charge, à hauteur de 500 euros chacune, de leurs frais de justice.