Cet article date de plus de huit ans.

Des croix gammées sur la mosquée de Carpentras

Des tags sur une bande de 30 mètres de long : le mur d'enceinte de la mosquée de Carpentras, dans le Vaucluse, a été recouvert de croix gammées et d'inscriptions racistes, entre vendredi soir et samedi après-midi. Le parquet de Carpentras a ouvert une enquête de flagrance ; la mosquée et le CRCM doivent porter plainte lundi.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
  (IDÉ)

Très vite, le mur a été repeint. Pour effacer au plus vite l'affront. Entre vendredi soir et samedi après-midi, le mur d'enceinte de la mosquée de Carpentras, dans le Vaucluse, a été recouvert de tags orduriers : croix gammées et inscriptions racistes se sont déployés, sur une bande de 30 mètres de long.

Le parquet de Carpentras a ouvert une enquête en flagrance. La mosquée, elle, va porter plainte lundi, tout comme le Conseil régional du culte musulman.

Condamnation unanime

"Choquant, inadmissible, révoltant" , a réagi Abdallah Zekri, le président de l'observatoire national contre l'islamophobie, qui s'est dit"inquiet de la forte augmentation des actes islamophobes" .

La députée de la circonscription, la Front national Marion Maréchal-Le Pen, a condamné "avec fermeté" ces profanations. "Rien ne saurait justifier de telles dégradations. Les auteurs, certainement guidés par la bêtise et la volonté d'attiser les haines, ne méritent aucune compassion." 

"Carpentras ne peut et ne doit revivre une nouvelle affaire" , conclut-elle, dans une allusion à cette affaire de profanation du cimetière juif qui, en 1990, avait défrayé la chronique - sur fond de montée du FN, d'ailleurs.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Faits-divers

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.