Belgique : un délinquant sexuel sera euthanasié le 11 janvier

Un homme en prison depuis plus de 30 ans pour viols et assassinat sera euthanasié le 11 janvier à la prison de Bruges. Depuis des années, il réclamait le droit de mourir du fait de fortes souffrances psychologiques.

(Depuis des années, Frank Van Den Bleeken réclamait le droit de mourir du fait de fortes souffrances psychologiques. © Maxppp)

La demande de Frank Van Den Bleeken avait été acceptée en septembre dernier. "L'euthanasie sera en effet appliquée", a indiqué l'une des porte-parole du ministère de la Justice au journal De Morgen, précisant qu'une injection sera donnée le 11 janvier prochain. "Maintenant, le moment est venu".

A LIRE AUSSI ►►► : La Belgique accordera-t-elle le droit de mourir à un détenu ?

Pour la première fois, un prisonnier obtient le droit d'être euthanasié. La loi belge ne s'applique normalement qu'aux personnes atteintes de maladies incurables.

Des souffrances psychologiques "insupportables"

Le détenu, Frank Van Den Bleeken demandait depuis des années que l'Etat lui permette de mettre fin à ses jours. En cause : des souffrances psychologiques "insupportables" selon son avocat, Jos Vander Velpen. 

L'euthanasie du détenu, Franck Van Der Bleeken sera appliquée le 11 janvier prochain. (Reportage de Quentin Dickinson)
--'--
--'--
Malgré sa forme physique, l'homme se considère toujours comme une menace pour la société. Il avait ainsi refusé sa libération anticipée, tout en jugeant ses conditions de détention inhumaines, selon une interview qu'il a accordée à un média belge. 

Quinze autres détenus dans des prisons belges ont également demandé le droit de mourir.