Bagarre après un match : un jeune footballeur berlinois, frappé par un joueur de Metz, est mort

Le joueur français âgé de 16 ans, suspecté d'avoir porté les coups mortels, se trouve toujours en détention provisoire,
Article rédigé par franceinfo avec AFP
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min
Le stade de football à Francfort (Allemagne) où a eu lieu un tournoi international à la suite duquel un jeune footballeur berlinois a été mortellement frappé par un joueur de Metz, le 28 mai 2023. (BORIS ROESSLER / DPA / AFP)

Un adolescent berlinois de 15 ans, très grièvement blessé par un joueur du club français de Metz lors d'une bagarre après un match d'un tournoi international à Francfort, est mort, a annoncé, mercredi 31 mai, la police allemande. "Après la bagarre de dimanche (...) l'adolescent de 15 ans est mort à l'hôpital des suites de ses graves blessures au cerveau", a précisé la police allemande dans un communiqué.

Le garçon de 16 ans suspecté d'avoir porté les coups mortels se trouve toujours en détention provisoire, a précisé la police de Francfort, qui poursuit son enquête sur le déroulement des faits. Le suspect fait partie d'un des programmes de formation du club français du FC Metz, qui évolue en 2e division."Afin d'éclaircir les circonstances de (la mort du jeune Allemand), une autopsie va être pratiquée dans les prochains jours", a-t-elle ajouté.

Le club français se dit "profondément choqué par ce drame"

L'adolescent décédé, qui appartenait à l'équipe allemande JFC Berlin, avait été jusqu'ici maintenu artificiellement en vie pour qu'il puisse faire don de ses organes, a précisé à l'AFP la porte-parole du parquet de Francfort, Nadja Niesen.

Mardi, le club français, "profondément choqué par ce drame", n'avait pas précisé l'âge et la nationalité du joueur incriminé qui évolue au sein du FC Metz Performance Program, une structure intégrée au club et qui permet "à des jeunes footballeurs ou à des éducateurs originaires du monde entier de pouvoir accéder à une structure de formation de haut-niveau".

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.