Accident de Millas : le somnifère de la conductrice au cœur de l'enquête

En décembre 2017, l'accident d'un car scolaire avait causé la mort de six collégiens à Millas (Pyrénées-Orientales). L'enquête a révélé jeudi 4 avril que la conductrice prenait un traitement pour lutter contre l'insomnie.

FRANCE 2

Le traitement contre l'insomnie de la conductrice est-il à l'origine de l'accident de car intervenu à Millas (Pyrénées-Orientales) et qui a coûté la vie à six adolescents ? "Pourquoi ne pas l'avoir arrêtée en lui disant 'le temps que vous prenez vos médicaments, vous ne pouvez pas conduire des enfants', ce qui me paraît logique", se demande Fabien Bourgeonnier, père d'une victime. Le médicament incriminé est l'Imovane, un somnifère prescrit contre l'insomnie.

Un médicament incompatible avec la conduite

"Ce médicament comporte un pictogramme rouge de niveau 3 considéré comme le niveau le plus élevé et équivalent à une interdiction de conduire", précise le fabricant Sanofi. Devant les enquêteurs, la conductrice n'a pas caché prendre son médicament. En revanche, elle le prenait depuis plusieurs années alors que c'est un médicament qui doit être prescrit sur de courtes durées. L'avocat de la conductrice assure en revanche que le médicament avait été pris vingt heures avant l'accident et qu'il ne faisait plus effet.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le passage à niveau, à Millas, le 19 décembre 2017.
Le passage à niveau, à Millas, le 19 décembre 2017. (COR / AFP)