Présidentielle : les candidats en quête de parrainages

Près de 80 candidats sont déclarés pour la prochaine présidentielle. Tous n'iront pas jusqu'au bout puisqu'il faut réunir 500 signatures d'élus. Six petits candidats dénoncent le verrou des grands partis.

France 2

À travers toute la France, la quête des petits candidats s'accélère. Les militants sillonnent la campagne pour obtenir la signature des maires. En Dordogne, cet homme roule pour Philippe Poutou, le candidat d'extrême-gauche et il va de mairie en mairie pour obtenir les signatures. Mais les raisons du refus sont parfois très claires : "je suis engagée dans la candidature Mélenchon, je ne vais pas mettre de désordre là où il n'y a pas besoin d'en mettre", explique le maire PCF de Saint-Capraise-de-Lalinde en Dordogne.

Date limite des parrainages : le 17 mars prochain

Jean Lassalle rêve lui aussi de s'aligner dans la course à la présidentielle. Il vient d'installer son quartier général à Paris et c'est lui même qui décroche son téléphone pour convaincre les indécis. Maire dans les Pyrénées-Atlantiques, cet homme déplore les difficultés de la course aux parrainages. Pour lui, c'est un devoir démocratique. Près de 80 candidats vont encore essayer de décrocher les parrainages. Date limite : le 17 mars prochain.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le candidat du NAP Philippe Poutou devant la presse, le 1er février 2017
Le candidat du NAP Philippe Poutou devant la presse, le 1er février 2017 (UGO AMEZ / SIPA)