Municipales à Paris : Mounir Mahjoubi renonce à sa candidature à l'investiture LREM et rejoint Cédric Villani

"On a eu l'occasion de se rapprocher, de formuler des propositions qui étaient très souvent convergentes", explique-t-il au "Parisien" pour justifier sa décision. 

Le député de Paris Mounir Mahjoubi alors qu\'il était encore secrétaire d\'Etat au Numérique, le 21 février 2019 au ministère de l\'Economie, à Paris.
Le député de Paris Mounir Mahjoubi alors qu'il était encore secrétaire d'Etat au Numérique, le 21 février 2019 au ministère de l'Economie, à Paris. (BERTRAND GUAY / AFP)

Mounir Mahjoubi ne sera pas candidat à l'investiture LREM pour les élections municipales à Paris. D'abord tenté par l'aventure, l'ancien secrétaire d'Etat au Numérique annonce dans Le Parisien, mercredi 3 juillet, qu'il rejoint l'équipe du député Cédric Villani. "Comme on porte les mêmes valeurs, il ne fallait pas gâcher les choses et être capable de les faire entendre le plus fort possible, fait valoir Mounir Mahjoubi. On a eu l'occasion de se rapprocher, de formuler des propositions qui étaient très souvent convergentes."

Cet ensemble de propositions a un nom : c'est l'écoprogressisme et c'est le seul projet qui peut nous permettre de battre Anne Hidalgo.Mounir Mahjoubi, député de Parisau "Parisien"

Il y a quelques semaines, Mounir Mahjoubi et Cédric Villani avaient notamment défendu l'idée d'une "consultation citoyenne" en cosignant une tribune dans Le JDD aux côtés d'Hugues Renson et d'Anne Lebreton, eux aussi candidats à l'investiture LREM pour les municipales. Depuis, "Cédric Villani et Mounir Mahjoubi échangeaient régulièrement, ainsi que leurs équipes, pour partager leurs points de vue et orientations", a ajouté une source proche, interrogée par l'AFP. Cédric Villani a remercié Mounir Mahjoubi pour "sa confiance et son soutien".

La Commission nationale d'investiture (CNI) de LREM doit recevoir mardi 9 juillet tous les candidats parisiens, dont l'ancien porte-parole du gouvernement Benjamin Griveaux, pour un grand oral. A l'issue de ces entretiens, la CNI pourrait rendre sa décision dès mercredi.

Selon un récent sondage BVA pour La Tribune, Orange, LCI et RTL, Cédric Villani et Benjamin Griveaux feraient exactement le même score au premier tour des municipales (25%), devançant de 4 points la liste conduite par Anne Hidalgo, dont la candidature fait peu de doute.