La Belgique sans gouvernement

Le Premier ministre de Belgique Charles Michel a démissionné mardi 18 décembre. Les prochaines élections législatives sont prévues en mai.

France 3

Le Premier ministre libéral Charles Michel était à la tête d'un gouvernement minoritaire depuis le départ il y a une dizaine de jours des ministres nationalistes flamands opposés à la signature par la Belgique du Pacte mondial sur les migrations, une déclaration qui ne crée pas de droits nouveaux pour les migrants.

L'immigration en cause

Charles Michel, pour se conforter, a demandé mardi 18 décembre aux députés de lui accorder leur confiance sur un nouveau programme de gouvernement. En vain. Charles Michel a jeté l'éponge.

Maintenant, il peut y avoir un gouvernement chargé des affaires courantes ou des élections anticipées. Mais à six mois des élections européennes, la mauvaise nouvelle touche plutôt les forces progressistes, car le gouvernement belge est tombé mardi sur la question de l'immigration.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le Premier ministre belge Charles Michel lors d\'un sommet de l\'Otan à Bruxelles, le 12 juillet 2018.
Le Premier ministre belge Charles Michel lors d'un sommet de l'Otan à Bruxelles, le 12 juillet 2018. (AFP)