Italie : le divorce M5S/Ligue n'aura pas lieu avant les élections européennes

L'Italie a un gouvernement inédit composé de nationalistes de droite et de populistes de gauche. Malgré une croissance de 0,2% et un taux de chômage de 10,3%, ce gouvernement reste populaire.

France 3

À première vue, c'est le mariage de la carpe populiste avec le lapin nationaliste, ils n'ont pas grand-chose en commun. Et pourtant ce gouvernement italien totalise plus de 50% des voix selon les récents sondages. Les Italiens se sentent représentés par un gouvernement de gens qui parlent comme eux, qui sont issus du peuple, qui ne sont pas inféodés à des puissances étrangères, notamment à la Commission européenne, analyse le correspondant de France Télévisions en Italie, Alban Mikoczy.

Berlusconi en embuscade

La Ligue et le Mouvement 5 étoiles sont condamnés à aller ensemble jusqu'aux élections européennes parce qu'un éclatement de la coalition maintenant n'aura aucun sens politique et provoquerait une crise politique vraiment grave en Italie. Il y a déjà les germes d'une mésentente, car la Ligue de Matteo Salvini grignote des voix sur le Mouvement 5 étoiles de Luigi Di Maio. Mais le divorce sera pour plus tard. Enfin, Silvio Berlusconi est toujours dans le paysage politique de l'Italie. Il a gagné les élections locales dans les Abruzzes et son parti de centre droit pourrait s'allier avec la Ligue, éjectant du gouvernement le Mouvement 5 étoiles.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le responsable du Mouvement 5 étoiles, Luigi Di Maio (à gauche), le 7 mai 2018, et le leader de la Ligue, Matteo Salvini (à droite), le 12 avril, à Rome.
Le responsable du Mouvement 5 étoiles, Luigi Di Maio (à gauche), le 7 mai 2018, et le leader de la Ligue, Matteo Salvini (à droite), le 12 avril, à Rome. (TIZIANA FABI / AFP)