Cet article date de plus de sept ans.

Vidéo Retraite chapeau : Philippe Varin cède, le résultat "d'un rapport de force"

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
Article rédigé par
France Télévisions

François Delapierre, le secrétaire national du Parti de Gauche, a commenté dans le Grand Soir 3 du 27 novembre la décision du PDG de PSA de renoncer à sa retraite chapeau. 

Philippe Varin, le président du directoire de PSA Peugeot Citroën, a renoncé mercredi 27 novembre à sa retraite chapeau de 21 millions d'euros à la suite de la polémique suscitée par la publication de cette information. "Je ne ferai pas partie du chœur des gens qui disent qu'il est sage, a réagi François Delapierre, le secrétaire national du Parti de Gauche dans le Grand Soir 3 du 27 novembre. Il a eu peur. C'est un rapport de force (...) On a vécu un petit épisode de la lutte qu'on a, tous les jours, dans beaucoup d'entreprises face à la finance".

Les 21 millions, ajoute-t-il, "ne sont pas le résultat brillant de M. Varin". "Il a mis cette entreprise dans une situation désastreuse" en versant "des dividendes excessifs aux actionnaires". François Delapierre estime que cette retraite correspond "aux remerciements" des actionnaires "pour les millions (que le patron de PSA) leur a fait gagner". "Monsieur Varin, il y a quelque temps, avait mis le fusil sur la tempe des salariés en leur disant (qu'ils) coûtaient trops chers (...) et au même moment il savait qu'il allait toucher 21 millions", a-t-il poursuivi. 

Selon François Delapierre, "le gouvernement n'a rien fait pour que le patronat soit empêché de faire ce genre de choses". Par conséquent, le conseiller régional estime qu'il est faut légiférer sur les indemnités de départ des patrons du secteur privé. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Eco / Conso

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.