Transports : Air France perd son trône face à la compagnie Volotea en France

Publié
Durée de la vidéo : 2 min
L'emblème national Air France n’est plus premier dans l’Hexagone. La compagnie aérienne est dépassée par Volotea, une compagnie espagnole low-cost qui propose davantage de destinations domestiques.
Transports : Air France perd son trône face à la compagnie Volotea en France L'emblème national Air France n’est plus premier dans l’Hexagone. La compagnie aérienne est dépassée par Volotea, une compagnie espagnole low-cost qui propose davantage de destinations domestiques. (France 2)
Article rédigé par France 2 - P-L.Monnier, L-A.Delaune, C.Rigeade, S.Compan, A.Crunchant, R.Guillon, A.Bouville, B.de Saint Jore
France Télévisions
France 2
L'emblème national Air France n’est plus premier dans l’Hexagone. La compagnie aérienne est dépassée par Volotea, une compagnie espagnole low-cost qui propose davantage de destinations domestiques.

Beaucoup ne connaissent ni ses avions, ni son nom. Pourtant, la compagnie espagnole à bas coûts domine le ciel français, avec 61 lignes intérieures contre 58 pour Air France. Sur la liaison Paris-Tarbes, Volotea a remplacé la compagnie française. Pour un trajet aller, le coût minimum est de 45 euros. Depuis son arrivée il y a 11 ans, Volotea a la stratégie de relier les grandes villes oubliées par Air France, et négligées en faveur des trains.

Réduction du temps de trajet

Nantes-Montpellier dure 1h20 en avion, contre sept heures en train. Le même exemple peut s’appliquer à Bordeaux-Strasbourg, dont le trajet dure 1h35 en avion contre cinq heures en train. "Ils ont réussi à se trouver un créneau sur lequel ils sont ultra-sélectifs. C'est pour cela qu’ils sont passés premier en nombre de lignes ouvertes, mais pas forcément en termes de trafic", explique Xavier Tytelman, consultant aéronautique. Mais les critiques existent tout de même, notamment à cause des trop grands retards.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.