Cet article date de plus de neuf ans.

Toyota rappelle plus de deux millions de véhicules dans le monde

Le gonfleur de l'airbag peut être défectueux, explique le numéro un mondial. Aucun incident grave n'a été recensé mais, par précaution, Toyota annonce rappeler 2,27 millions de véhicules. C'est le troisième rappel en trois mois.
Article rédigé par Guillaume Gaven
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
  (Nouveau rappel de véhicules chez Toyota © REUTERS/Kacper Pempel)

"Un client au Japon s'est plaint que les sièges de sa voiture avaient en parti brûlé à cause de ce défaut, mais il n'y a eu aucun accident grave" , explique un porte-parole de Toyota. Problème d'airbag défectueux, donc. Toyota, numéro un mondial du secteur, annonce ce mercredi rappeler 2,27 millions de véhicules dans le monde entier.

Une bonne partie des véhicules concernés avait déjà été rappelé, pour les mêmes raisons, en avril 2013. Toyota explique avoir voulu "changer la solution" apportée au problème à l'époque. 

Trois rappels en trois mois

Au total, en deux mois, Toyota aura rappelé plus de neuf millions de véhicules. Début avril, il avait rappelé 6,39 millions de véhicules à cause de divers problèmes techniques (électricité de l'airbag, fixation du siège avant, jeu dans le volant, problème de démarreur). Puis, fin mai, le constructeur avait rappelé 520.000 véhicules supplémentaires, notamment en Amérique du Nord, pour divers soucis dont un problème de fixation de la roue de secours.

Des problèmes mineurs, au regard de ce qui s'était passé fin 2009-début 2010, lorsque Toyota avait rappelé en urgence près de neuf millions de véhicules à cause d'une pédale d'accélération qui pouvait rester enfoncée, ou de freins qui réagissaient tardivement. Pour cette affaire, Toyota a été condamné à une lourde amende de 1,2 milliard de dollars aux Etats-Unis, pour avoir "trompé" ses clients.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.