Les chiffres noirs de l'Insee pour 2013

L'Institut national de la statistique s'attend à une croissance de 0,1% aux deux premiers trimestres de 2013, loin des 0,8% du gouvernement et à un taux de chômage de 10,5% en juin.

Le logo de l\'Institut national de la statistique (Insee), sur un bâtiment de Lille (Nord).
Le logo de l'Institut national de la statistique (Insee), sur un bâtiment de Lille (Nord). (PHILIPPE HUGUEN / AFP)

Emploi, croissance... les prévisions de l'Institut national de la statistique (Insee) pour l'année 2013, publiées jeudi 20 décembre, sont pessimistes. Pour le quotidien économique Les Echos, il n'y a "toujours aucun signe de reprise à l'horizon". Francetv info fait le bilan de ces chiffres qui n'annoncent pas des lendemains qui chantent.

Une croissance en berne

Le gouvernement table sur un taux de croissance de 0,8% pour 2013. Mais, selon l'Insee, il ne devrait être que de 0,1% aux premier et deuxième trimestres. Les Echos estiment que l'économie va conserver sa "tendance quasiment plate observée depuis le printemps 2011".

Pour atteindre les prévisions de Bercy, il faudrait que la croissance progresse "quasiment de 1% sur chacun des deux derniers trimestres", écrit l'Insee. Mais "aujourd'hui, rien ne peut laisser penser que l'activité pourrait atteindre un tel niveau", commente Le Figaro.

Il va donc être difficile pour le gouvernement de tenir son objectif de réduction des déficits publics à 3% du PIB à la fin 2013.

Un taux de chômage (presque) record

"A croissance en berne correspondraient malheureusement des destructions d'emplois", indique Cédric Audenis, chef du département de la conjoncture de l'Insee. Il les estime à 75 000 pour le premier semestre 2013. Dont la moitié dans l'industrie, précise son collègue Jean-François Ouvrard, chef de la division Synthèse conjoncturelle.

Le taux de chômage devrait atteindre 10,5% de la population active au deuxième trimestre 2013 en France métropolitaine (10,9% départements d'outre-mer compris). Il flirterait ainsi avec le record absolu de chômage en métropole (10,8%) qui a été enregistré en 1994 et 1997.

En hausse depuis cinq trimestres, le taux de chômage, à 9,9% au troisième trimestre (10,3% DOM compris), "continuerait de croître à l'horizon de la prévision" (mi-2013), note l'Insee. Le seuil symbolique des 10% avait été atteint pour la dernière fois en 1999.

Ce qui pourrait faire basculer la France

François Lenglet, de la rédaction de France 2, dévoile les échéances et les cinq sujets qui pourraient changer la donne : le prix du pétrole, la reprise américaine, le taux de change de la monnaie chinoise, les élections allemandes, et les négociations sociales françaises pour réformer le marché du travail.

François Lenglet - France 2