Tarn : après 18 mois sans commerce alimentaire, un village revit avec l'ouverture d'une boulangerie

Après deux mois de confinement sur un bateau de luxe, Angelo Attard a investi ses économies dans une boulangerie à Aiguefonde (Tarn). Une renaissance pour lui, et le village.

FRANCE 2

Aiguefonde (Tarn) est un village qui ne demande qu'à revivre. Pas un commerce alimentaire ne se trouvait dans le centre pendant 18 mois. En septembre, la boulangerie a rouvert : du pain au goût d'espoir, un défi relevé par Angelo Attard. Également cuisinier, le trentenaire est habituellement chef de brigade sur des bateaux de luxe. S'il était payé en moyenne 5 000 euros par mois, il avait des contrats précaires, disparus du fait de la crise sanitaire. Alors, il a investi ses économies dans la boulangerie d' Aiguefonde.

Boulangerie, Relais Poste et mini épicerie

Il aurait pu s'installer dans une ville voisine, mais a choisi un village sur les conseils d'un ami commerçant. "Le bouche-à-oreille marche beaucoup dans nos villages", explique Samuel Gonçalves. Multi-services, la boulangerie fait aussi Relais Poste et mini épicerie. "Beaucoup de gens avaient l'habitude de faire leurs courses dans les grandes surfaces ; maintenant, on a ce qu'il faut", se réjouit un habitant.

Le JT
Les autres sujets du JT
Les boulangers recrutent. 9 000 postes seraient à pourvoir en France, et de nombreuses enseignes pourraient avoir également besoin de repreneurs dans les provinces, qui séduisent de plus en plus d\'urbains.
Les boulangers recrutent. 9 000 postes seraient à pourvoir en France, et de nombreuses enseignes pourraient avoir également besoin de repreneurs dans les provinces, qui séduisent de plus en plus d'urbains. (FRED TANNEAU / AFP)