Six anciens dirigeants de la firme allemande vont payer des millions d'euros de dédommagements, a annoncé Siemens

Au total, ce sont désormais neuf anciens dirigeants du conglomérat qui ont accepté de payer pour éviter des poursuites, selon un communiqué du groupe.Celui-ci leur reproche d'avoir fermé les yeux pendant des années sur les pratiques de corruption grâce auxquelles il a décroché des contrats internationaux.

L\'ancien patron de Siemens, Heinrich von Pierer (29-5-08)
L'ancien patron de Siemens, Heinrich von Pierer (29-5-08) (AFP PHOTO DDP/THOMAS LOHNES)

Au total, ce sont désormais neuf anciens dirigeants du conglomérat qui ont accepté de payer pour éviter des poursuites, selon un communiqué du groupe.

Celui-ci leur reproche d'avoir fermé les yeux pendant des années sur les pratiques de corruption grâce auxquelles il a décroché des contrats internationaux.

Le groupe a reconnu avoir versé 1,3 milliard d'euros en pots-de-vin sur une période d'environ dix ans. Il a déjà réglé ses comptes avec les autorités allemandes et américaines en s'acquittant d'une lourde amende.

Patron de Siemens de 1992 à 2005, puis président de son conseil de surveillance jusqu'en 2007, Heinrich von Pierer va à lui seul payer 5 millions d'euros. Il était autrefois considéré comme le dirigeant le plus influent d'Allemagne. Quant à Klaus Kleinfeld, successeur de M. von Pierer remercié en 2007 et passé à la tête du canadien Alcoa, il va verser 2 millions d'euros.

Deux anciens membres du directoire ont jusqu'ici refusé tout accord amiable.

Les actionnaires de Siemens seront appelés à voter le 26 janvier sur l'ensemble de ces accords amiables.