VIDEO. Réforme des retraites : Sibeth Ndiaye justifie le recours au 49.3 par un "impératif" lié aux délais réduits par les sénatoriales

L'utilisation de l'article 49.3 était nécessaire pour pouvoir faire appliquer la réforme des retraites avant la fin du quinquennat, a affirmé la porte-parole du gouvernement.

FRANCEINFO / RADIO FRANCE

Si la loi sur la réforme des retraites n'est pas adoptée "avant l'été", elle ne pourra pas entrer en application au début de l'année 2022, a affirmé lundi 2 mars sur franceinfo Sibeth Ndiaye, la porte-parole du gouvernement, pour justifier l'utilisation par le Premier ministre Édouard Philippe du 49.3.

"Nous avons pris l'engagement de mettre en place un système universel de retraite par points dans le cadre de ce quinquennat. Si nous souhaitons que la loi puisse être appliquée avant la fin de ce quinquennat, au tout début de l'année 2022, il faut que la loi sur les retraites soit adoptée dans l'année 2020", a expliqué la porte-parole du gouvernement.

On a un impératif qui ne nous appartient pas, c'est que le Sénat s'arrête pour cause de renouvellement d'une partie des sénateurs entre le mois de juillet et le mois d'octobre.

Sibeth Ndiaye

à franceinfo

"Autrement dit, si vous n'adoptez pas la loi avant l'été, vous ne pouvez pas l'adopter après, avant 2021", a assuré Sibeth Ndiaye. "Le 49.3 n'a pas été dégainé en catimini", a-t-elle encore argumenté. "Le 49.3 a été dégainé au bout de 115 heures de débat pour adopter sept articles. J'invite tous les Français à faire une règle de trois. C'est quelque chose d'assez simple. Quand vous faites 115 heures pour sept articles, pour faire 65 articles, vous avez besoin d'un millier d'heures à peu près", a expliqué la porte-parole.

L'opposition dénonce l'utilisation du 49.3 et l'absence de débat qui en découle : "Vous ne faites pas un débat. Vous avez un théâtre qui est animé par La France insoumise, qui est une bien mauvaise pièce de théâtre puisqu'au fond, elle ne sert absolument pas à éclairer le débat citoyen en aucune manière", a répliqué Sibeth Ndiaye. "Je comprends parfaitement qu'on puisse être opposé à ce texte. C'est le jeu démocratique qui est normal, mais ergoter pour savoir si on remplace parfois par 'en même temps', honnêtement, ça n'apporte rien au fond du débat sur la réforme des retraites."

Sibeth Ndiaye, porte-parole du gouvernement, était l\'invitée de franceinfo lundi 2 mars 2020.
Sibeth Ndiaye, porte-parole du gouvernement, était l'invitée de franceinfo lundi 2 mars 2020. (FRANCEINFO / RADIO FRANCE)