"Pour qu'on parle de nous, il faut du buzz" : la CGT Énergie revendique la coupure d'électricité au sud-est de Paris

La branche Énergie de la CGT a revendiqué la coupure d'électricité qui touche plusieurs communes du sud de la région parisienne. 

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le tranway Orlyval qui permet de se rendre à l'aéroport.  (VINCENT ISORE / MAXPPP)

La CGT Énergie revendique la coupure d'électricité qui affecte plusieurs communes au sud-est de Paris depuis 6 heures du matin mardi 21 janvier. Le courant est rétabli chez les 35 000 clients privés d'électricité ce matin par l'action de la CGT, a appris franceinfo d'Enedis.

Ces coupures ont lieu "dans le cadre du mouvement dans le dossier des retraites", a appris franceinfo mardi matin auprès du bureau fédéral de la CGT Energie. "Pour qu'on parle de nous, il faut du buzz", a expliqué sur franceinfo Sébastien Menesplier, secrétaire général de la Fédération CGT Mines Energie

Le tramway et l'Orlyval touchés

La panne, en cours depuis 6 heures, est localisée sur le secteur de Rungis, au niveau d'un poste source. Elle a touché notamment les communes d'Orly, Rungis, Fresnes, Thiais, Wissous et Antony, a appris franceinfo auprès d'Enedis. 

Cette coupure d'alimentation, au niveau d'un poste source sur le secteur de Rungis, a entrainé aussi l'interruption de la navette qui permet d'aller à l'aéroport d'Orly, l'OrlyVal. "Nos équipes font leur maximum pour remettre rapidement en conformité les installations", twitte le compte d'OrlyVal mardi matin. L'aéroport d'Orly lui n'est pas affecté par la panne, car un générateur indépendant a pris le relais. Le tramway 7; qui dessert l'aéroport, a aussi été perturbé. Des bus de substitution sont mis en place.

Pour Marie-Claire Cailletaud, responsable confédérale de la CGT, qui s'exprime sur franceinfo mardi matin, cette action "montre que l'on a l'outil de travail en main et que l'on est capable de faire des actions pour influencer cet outil de travail". "Les choses ont été faites de la manière la plus responsable possible avec des personnes qui connaissent très bien les installations", rajoute Sébastien Menesplier.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.