Six nouvelles chaînes sur la TNT dont une pour TF1 et une pour M6

HD1, 6ter, Chérie HD, L'Equipe HD, RMC Découverte et TVous La Diversité ont été selectionnées par le Conseil supérieur de l'audiovisuel. Ces six nouvelles venues sur la TNT haute définition seront gratuites.

TF1 a obtenu l\'une des six chaînes de la TNT attribuées en mars 2012. La petite nouvelle s\'appellera HD1.
TF1 a obtenu l'une des six chaînes de la TNT attribuées en mars 2012. La petite nouvelle s'appellera HD1. (JOEL SAGET / AFP)

Elles s'appellent HD1 et 6ter (prononcez "sister"). La première diffusera pour TF1 des fictions, la seconde sera une chaîne familiale du groupe M6. Ces deux nouvelles chaînes gratuites de la télévision numérique terrestre haute définition (TNT) ont été sélectionnées avec quatre autres par le Conseil supérieur de l'audiovisuel (CSA) mardi 27 mars. Un appel d'offres pour les attributions avait été lancé en octobre.

Les quatre autres chaînes sont Chérie HD (une féminine, du groupe NRJ), L'Equipe HD (sports, groupe Amaury), RMC Découverte (documentaires, groupe NextRadioTV) et TVous La Diversité (chaîne de la diversité, Société Diversité TV France). Ces six nouvelles venues porteront à onze le nombre de stations diffusées en haute définition, avec les cinq historiques (TF1, France 2, M6, Canal+ et Arte).

La diffusion pourra commencer avant fin 2012

Leur diffusion pourra commencer avant la fin de l'année 2012 pour couvrir 50% de la population métropolitaine au deuxième trimestre 2013. Le déploiement des nouveaux réseaux nécessaires sera achevé au plus tard en 2014 pour atteindre une couverture supérieure à 97% de la population métropolitaine, comme pour l'ensemble de la TNT gratuite.

"Les choix du Conseil ont été guidés par l'intérêt du téléspectateur, afin d'enrichir l'offre actuelle des 19 chaînes nationales gratuites et des 9 chaînes payantes de la TNT par des programmes de complément, répondant à des exigences de créativité et d'innovation", a souligné l'instance de régulation. "Compte tenu des engagements pris par les candidats retenus, le Conseil attend un important regain d'activité pour la production audiovisuelle française, notamment la création patrimoniale".