Cet article date de plus de sept ans.

Plaintes contre la une de "Valeurs actuelles" pour incitation à la haine raciale

En titrant "Naturalisés : l'invasion qu'on cache", jeudi, l'hebdomadaire a déclenché la colère de plusieurs associations.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
La une de l'hebdomadaire "Valeurs actuelles", paru le 26 septembre 2013. (VALEURS ACTUELLES)

La une de Valeurs actuelles sur les Français naturalisés ne passe pas. L'Union des étudiants juifs de France (UEJF), le Mouvement contre le racisme (Mrap) et SOS Racisme ont protesté, mercredi 25 septembre, contre la couverture de l'hebdomadaire à paraître jeudi. La couverture du magazine présente une statue de Marianne voilée avec en titre "Naturalisés : l'invasion qu'on cache".

"Choquée" par cette une "haineuse", l'UEJF a décidé de porter plainte contre le directeur de la publication de Valeurs actuelles pour "incitation à la haine raciale". La une "comporte une exhortation explicite à commettre des actes de discrimination voire de violence (...) vis-à-vis des musulmans", estime l'UEJF dans sa plainte, que l'AFP a pu consulter. Pour son président, Jonathan Hayoun, "il est inacceptable que demain, dans n'importe quel kiosque, l'achat d'un magazine avec une une raciste soit banalisé". Dans un communiqué, il juge "urgent de mettre un coup d'arrêt à cette banalisation du racisme à l'égard des musulmans".

Le magazine a rétorqué, dans un communiqué, qu'il avait l'intention de porter plainte contre l'UEJF pour "dénonciation calomnieuse, diffamation et atteinte à la liberté d'expression". De son côté, le Mrap, qui avait déjà porté plainte contre l'hebdomadaire pour sa une titrée "Roms, l'overdose" en août, a décidé d'élargir sa plainte à cette nouvelle couverture. Pour la présidente de SOS Racisme, Cindy Léoni, "on est dans la surenchère, ça fait vendre". Elle estime que le journal "fait la course à l'échalote avec Minute", hebdomadaire d'extrême droite.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Médias

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.