Cet article date de plus d'onze ans.

Malgré la faible part de marché qu'occupent les livres numériques, les supports ne cessent de se diversifier

A l'occasion de la 30e édition du Salon du Livre qui se tient du 26 au 31 mars Porte de Versailles à Paris, France2.fr a voulu comparer les livres numériquesEn attendant l'arrivée de l'iPad et des feuilles électroniques, e-readers, smartphones, consoles de jeu portable ou tablettes numériques se disputent une part de marché encore faible.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 9 min.
 (AFP John Macdougall)

A l'occasion de la 30e édition du Salon du Livre qui se tient du 26 au 31 mars Porte de Versailles à Paris, France2.fr a voulu comparer les livres numériques

En attendant l'arrivée de l'iPad et des feuilles électroniques, e-readers, smartphones, consoles de jeu portable ou tablettes numériques se disputent une part de marché encore faible.

Kindle DX d'amazon

Ergonomie : son grand format oblige le lecteur à lire à domicile. Mais, bien installé, il n"est pas désagréable de tenir en main ce Reader grâce à sa couverture en cuir qu"il est possible de fixer au Kindle et qui s"ouvre comme un livre.

Navigation: très aisée, très claire. Tout se fait avec un seul bouton ou presque dans un menu déroulant vertical.

Confort de lecture : avec une encre électronique très douce, un fond d"écran mat et ses 16 teintes de gris, la lecture sur cet écran 9,7 pouces est très agréable et ne fatigue pas les yeux. On regrette cependant de devoir appuyer sur un bouton pour tourner les pages. L"absence de système tactile fait donc cruellement défaut.

Autonomie: 4 à 20 jours selon la fréquence d"utilisation.

Design: c"est le second point fort de cet Reader. Son grand format (20 cm x 13,5 cm) et sa couleur blanc cassé -qui ne sont pas sans rappeler l"esthétique Apple mais en plus carré- rendent ce liseur très agréable à l"œil.

Commentaire : trop grand et trop lourd pour être transporté dans un sac à dos ou à main, mais fort agréable pour une lecture d"appartement ou de long voyage. Le Kindle peut de plus contenir une bibliothèque de 3.500 livres. La connexion 3G est très rapide et l"accès au Store est très simple. A noter cependant qu"en dehors des Etats-Unis, les photos des journaux quotidiens disponibles sur Kindle (Les Echos, Le Monde) ne sont pas visibles. Et pour être mauvaise langue, on se souviendra qu"Amazon a par le passé retiré unilatéralement certains ouvrages de son réseau ! Enfin, bien qu"anecdotique, sa housse en cuir noir confirme le choix de l"élégance pour ce nouveau modèle d"amazon.

Particularité
: à l"heure du tout tactile, le Kindle DX a un train de retard !

Prix: 360 euros
Note: 3,5/5

Note: 2/5 Prix: 299 euros

Ergonomie : tactile, très simple d"utilisation, 5 touches (tourner les pages, accueil, zoom, options), un bouton power et un autre pour le son. Tient bien en main grâce à son petit format et son poids réduit. Un stylet stylé est également discrètement situé dans un coin du reader.

Navigation : un menu très simple avec 7 entrées (continuer la lecture, livres, notes, collections, mémo, manuscrit et autres) qui permet d"accéder à ce que l"on veut en moins de trois touches.

Confort de lecture : écran 6 pouces, résolution : 800 x 600, 8 niveaux de gris. L"avantage devient ici l"inconvénient puisque la petite taille de l"écran force à tourner régulièrement les pages (bouton ou tactile), beaucoup plus qu"avec un livre classique. En noir et blanc ce reader rappellera aux plus jeunes l"effet d"une Game boy. Pour les habitués des écrans couleurs ou d'encre électronique de meilleure qualité, ce Reader est vite ennuyeux et peu agréable à lire surtout qu"il nécessite une bonne luminosité. Enfin, le passage d"une page à l"autre n"est pas du tout fluide, l"image saute et provoque une inversion des contrastes désagréable à l"oeil.

Autonomie : 4 heures via USB – Mémoire : 512 Mo plus emplacement pour Memory Stick PRO Duo et cartes SD.

Design : couleur noire, petit format pratique (12 cm x 17,4 cm) qui ne rentre pas dans la poche mais dans un sac à main et son poids est faible (286g). Une housse noire souple, assez simple, est également fournie pour le protéger des rayures mais certainement pas de la casse !

Commentaire
: un Reader pensé uniquement pour la lecture. Son design est trop sobre et son noir et blanc ne donne pas envie de lire. Le tout donne un Reader d"une faible capacité de base (350 livres), qui fatigue les yeux et à un prix trop élevé.

Particularité : 13.000 livres potentiels, mais pas avec la mémoire fournie !

Prix: 299 euros
Note: 2/5

Note: 3/5 Prix: 180 euros

Ergonomie : pour les jeux vidéo, la DS n'a plus rien à prouver. Tout le monde est unanime là-dessus. Quant à y lire un livre (en position verticale), c'est évidemment autre chose. C'est là que les points forts de la mini-console sont intéressants. Que ce soit avec les touches directionnelles ou avec le stylet pour sélectionner son livre, tourner les pages et placer un marque-page, l'utilisation de la DS comme outil de lecture numérique n'a rien perdu de sa maniabilité.

Navigation : les 100 livres Gallimard sont disposés comme dans une bibliothèque. Classés par auteur, ils défilent et se sélectionnent d'une simple touche du stylet. Bien entendu, une recherche par mot-clés est disponible. Chaque "classique" contient un avant-propos sur l'auteur et sur l'œuvre. L'éditeur propose également un petit questionnaire pour vous proposer un ouvrage selon vos goûts et vos envies. Le menu principal est accessible d'une petite touche sur la partie supérieure de l'écran de droite. C'est là qu'on trouve le marque-pages (trois par livre). Enfin, il est possible de donner une note ou une appréciation pour les autres lecteurs.

Confort de lecture : sur la DS, on lit sur un double-écran de petite taille (DSi XL : 4.2 pouces; DSi : 3.25 pouces; DS Lite : 3 pouces). Heureusement, l'arrivée de la XL vous évitera de devenir myope en moins de deux tomes. Il y a cinq niveaux de luminosité sur le menu général de la DS, pas dans le jeu. Nintendo et Gallimard proposent deux tailles de caractères : grandes et petites. Sachez tout de même que pour "Le comte de Monte-Cristo", on dépasse les 10.000 pages avec les petits caractères. Ça peut faire peur… Enfin, on a relevé dans "100 livres classiques" des fautes dans les titres et des mots coupés bizarrement. On attendait mieux pour un éditeur comme Gallimard.

Autonomie: de 4 à 17h selon l'intensité de l'éclairage.

Design : disponible en deux couleurs pour le moment (chocolat ou bordeaux), la XL n'a pas un charme extraordinaire mais elle boxe dans une autre catégorie. Avec 314 g (batterie et stylet court) pour une taille correcte (16,1 cm x 94,4 cm), elle est pratique en voyage ou dans les transports en commun. L'idéal est d'acheter une housse et un pack de protection pour éviter toute rayure.

Commentaire : dédiée et conçue initialement aux jeux video, la Nintendo DS fait sa mue. Si pour le moment on ne compte que les 100 livres Gallimard (+ 10 en téléchargement), le support a de l'avenir car les familles possédant une DS à la maison sont très nombreuses (8 millions d"exemplaires vendus dans les foyers français depuis son lancement selon les chiffres publiés le 10 décembre 2009 par l"institut indépendant GfK).

Particularité: seul hic, la petite taille des écrans réclame une XL !

Prix: 180 euros
Note: 3/5

Note: 3/5 Prix: Gratuit (si vous avez un iPhone...)

Ergonomie: cela dépend tout d"abord de s"il on aime ou pas l"iPhone. Il présente l"avantage de tenir dans une main mais le gros défaut d"échapper de celle-ci facilement. La sensibilité et la précision du toucher demeurent tout de même, objectivement, parmi ce qu"il se fait de mieux. Avantage du tout tactile.

Navigation: chargement des ouvrages un peu long (quelques secondes). Petit défaut, tout est en anglais. Sinon la navigation est très intuitive grâce à un système d"icônes facilement reconnaissables. Tout est accessible en trois touches maximum.

Confort de lecture : pour les habitués de l"iPhone aucun problème à priori. Pour les autres, la petite taille de l"écran (3,5 pouces) peut gêner car on tourne souvent les pages mais d"un léger et rapide coup d"index efficace. Les adeptes des prompteurs ou de crédits de films, ont une option qui permet de faire défiler le texte tout seul. Enfin, pour ceux qui aiment lire avant de s"endormir, il existe aussi une option qui inverse les contrastes et qui fatigue moins les yeux.

Autonomie: c"est l"un des défauts du smartphone d"Apple. Pour un iPhone 3GS il faut compter environ 4 heures.

Design: plutôt chouette non ?

Commentaire: excellent rapport qualité prix, à condition de posséder un iPhone.

Particularité: c"est gratuit et face aux prix exorbitants des Readers ce n"est pas négligeable.

Prix: Gratuit
Note: 3/5

Note: 3/5 Prix: Gratuit à condition de posséder un N900 (fonction PDF intégrée)

Ergonomie: présenté comme une mini-tablette numérique multimédia, le Nokia N900 est aussi un téléphone. Il tient dans une main, une poche et est facilement transportable. Signalons un poids important pour un mobile: 180g.

Navigation: si votre e-books est en format PDF, il suffit d"aller chercher le fichier à l"emplacement où vous l"avez placé. Simple et rapide, vous le trouverez en quelques clics. Le lecteur de fichier PDF est intégré dans l"appareil. Entièrement tactile, le N900 n"a pas la fluidité de l"iPhone ou des derniers HTC (Legend, Desire), ce qui ne l"empêche pas de parfaitement répondre au doigt et à l"ongle.

Confort de lecture: le N900 a un écran de 3,5 pouces, comme l"iPhone d"Apple (800 x 480 pixels). La lecture sur une surface de cette taille pourra déplaire à certains mais la fonction zoom permettra d"adapter la taille du texte à votre goût. Les pages se tournent d"une pression du doigt aux extrémités de l"écran. Il est possible d"utiliser les touches < et > du clavier qui se dévoile en faisant coulisser l"écran. Pas besoin de marque-page. Votre livre est ouvert dans une fenêtre autonome puisque l"appareil est multitâche.

Autonomie: le constructeur finlandais annonce 96 heures en veille. Mais si la machine fonctionne à plein régime avec ses connexions 3G et Wifi, il faut la recharger presque tous les jours, comme tous les Smartphones actuels.

Design: de couleur noire ou grise, avec un dos mat et un écran brillant, le Nokia N900 a une apparence sobre et discrète. En un mot : classe.

Commentaire: le N900 n"est pas un Reader mais une tablette tout en un : photo, vidéo, internet, téléphone. Ce n"est donc pas un appareil dédié aux e-books, même s"il est possible de les lire. L"appareil ne dispose pas encore, comme sur iPhone, d"application e-Reader (pour lire les e-books au format de Sony). Mais après de nombreux efforts, nous avons pu installer une application qui permet de lire de très nombreux formats libres de e-books (ePub, fb2, plucker, et d"autres).

Particularité: l'appareil est à mi-chemin entre un portable et une tablette tactile.

Prix: Gratuit à condition de posséder un N900
Note: 3/5

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.