Cet article date de plus d'onze ans.

Le ministre de Culture, F. Mitterand, a rappelé qu'il revenait au chef de l'Etat de choisir le PDG de France Télévisions

Il a refusé de prendre position sur la reconduction de l'actuel PDG de la télévision publique française, Patrick de Carolis, dont le mandat arrive à échéance fin août 2010."La nouvelle direction doit prendre en compte la pluralité de la société française", a déclaré Frédéric Mitterand à Canal+, confirmant des propos antérieurs.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Le siège de France Télévisions à Paris (FRANCE 2 - Xavier Gassmann)

Il a refusé de prendre position sur la reconduction de l'actuel PDG de la télévision publique française, Patrick de Carolis, dont le mandat arrive à échéance fin août 2010.

"La nouvelle direction doit prendre en compte la pluralité de la société française", a déclaré Frédéric Mitterand à Canal+, confirmant des propos antérieurs.

Il a précisé qu'une "nouvelle équipe pouvait très bien être l'ancienne équipe rénovée".

Cela "ne veut pas du tout dire que je prends une position quelconque dans un domaine où c'est le chef de l'Etat qui prendra la décision", a ajouté le ministre, estimant néanmoins pouvoir "influencer assez notablement" le président de la République à ce sujet.

Dans un entretien publié samedi dans le Journal du dimanche, Patrick de Carolis déclarait qu'il souhaitait "mener à terme la réforme de France Télévisions" sans "interférer avec cet enjeu".

Soucieux de présenter un bilan favorable, le PDG de France Télévisions soulignait dans cet entretien avoir "pris ce poste à bras le corps", ajoutant "tant mieux si certains m'ont découvert quelques mérites".

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Médias

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.