Grève du "Journal du Dimanche" : Geoffroy Lejeune prendra ses fonctions à la tête de la rédaction de l'hebdomadaire à partir du 1er août, annonce le groupe Lagardère

Cette annonce survient alors que la rédaction du "JDD" a massivement reconduit, jusqu'à mardi matin, sa grève contre l'arrivée à sa tête de l'ancien journaliste de Valeurs Actuelles, marqué à l'extrême droite.
Article rédigé par franceinfo avec AFP
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min
Une pancarte "JDD en grève", lors d'une manifestation, à Paris, le 19 juillet 2023. (BERTRAND GUAY / AFP)

Geoffroy Lejeune "prendra la direction effective de la rédaction" du JDD à partir du 1er août. Dans un communiqué publié lundi 24 juillet, le groupe Lagardère, propriétaire du journal, a donné la date à laquelle le journaliste Geoffroy Lejeune, ancien de Valeurs actuelles et marqué à l'extrême droite, doit prendre ses fonctions à la tête de l'hebdomadaire, alors que la Société des journalistes est en grève depuis plus d'un mois pour s'opposer à son arrivée

Cette annonce survient alors que la rédaction du JDD a massivement reconduit sa mobilisation jusqu'à mardi matin. Au moment de reconduire la grève, samedi, la rédaction de l'hebdomadaire avait souligné sa "mobilisation sans faille" face à une "rupture totale avec l'identité d'un journal vieux de 75 ans". Restant opposée à l'arrivée de Geoffroy Lejeune, elle a continué de réclamer des garanties d'indépendance juridique et éditoriale.

"Une rupture des négociations"

Dans son communiqué, la direction de Lagardère News a regretté "la position de la SDJ, qui ne semble pas avoir pris en compte les ouvertures proposées" et a "conduit à une rupture des négociations (...)". Le patron du groupe, Arnaud Lagardère, a ajouté dans ce même communiqué que "nous ne ferons pas du JDD un tract idéologique ni un journal militant (...) Le JDD restera une publication d'information généraliste, grand public et ouverte à tous les courants de pensée", a-t-il conclu. 

Beaucoup d'observateurs voient dans la nomination de Geoffroy Lejeune la main du milliardaire Vincent Bolloré, dont le groupe Vivendi doit avaler Lagardère, propriétaire du JDD, de Paris Match et d'Europe 1, après une offre publique d'achat réussie. La situation du JDD rappelle ainsi les grèves d'Europe 1 en 2021 et d'i-Télé (devenu CNews, propriété de Vivendi) en 2016, conclues à chaque fois par des départs massifs.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.