Cet article date de plus de douze ans.

François Fillon recadre la TNT

François Fillon a annoncé mercredi des mesures destinées à renforcer l'accompagnement du passage à la TNT
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
François Fillon a annoncé mercredi des mesures destinées à renforcer l'accompagnement du passage à la TNTFrançois Fillon a annoncé mercredi des mesures destinées à renforcer l'accompagnement du passage à la TNT Le premier ministre est intervenu alors que le Conseil supérieur de l'audiovisuel (CSA) a averti que 500.000 foyers se retrouveraient sans écran en 2011, lors de la bascule.

La loi de 2007 a fixé un seuil de couverture de 95% de la population par la TNT. Le CSA a adopté ensuite une norme d'un minimum de 91% de la population pour chaque département. Mais ce "correctif" n'a pour l'heure pas de base légale, et fait l'objet d'un recours devant le Conseil d'Etat par M6 et Canal+. François Fillon souhaite que la "couverture du territoire soit étendue" et demande "un effort particulier pour les départements les moins bien couverts", selon un communiqué du premier ministre.

Il a également décidé que "l'accompagnement des foyers pour l'acquisition d'un équipement de réception satellite sera étendu à l'intégralité des foyers situés dans les zones d'ombre" qui ne recevront pas la TNT, lors du passage à la télévision tout numérique. Il insiste ainsi sur la "nécessité de respecter le calendrier" du passage à la TNT qui devra être achevé "d'ici au 30 novembre 2011".

Une "disposition permettant d'accompagner" certaines collectivités territoriales" qui décideraient de renforcer la couverture à leurs frais sera enfin "mise à l'étude", promet François Fillon. "La participation des chaînes historiques au fonds qui sera mis en place à cette fin sera sollicitée", a-t-il ajouté.

Mécontentement des chaînes privées

En réaction, l'Association des chaînes privées (ACP) s'est dite "surprise" vendredi des déclarations de François Fillon sur l'éventuelle participation des chaînes historiques au financement de ce fond. "L'ACP s'interroge sur l'opportunité de faire financer par les seules chaînes historiques, en sus des coûts liés à la double diffusion, des dépenses liées à l'aménagement du territoire qui devraient relever de la solidarité nationale", juge l'association (TF1, M6 et Canal+) dans un communiqué. Elle demande à être entendue "dans les meilleurs délais par les pouvoirs publics à ce
sujet".

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Médias

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.