Cet article date de plus de sept ans.

Chine : un dissident dénoncé par Yahoo! libéré

Un dissident chinois condamné à 10 ans de prison après avoir été dénoncé par Yahoo! vient d'être libéré après plusieurs années de réclusion. Shi Tao avait publié sur Internet une consigne du gouvernement chinois aux médias, leur interdisant d'évoquer l'anniversaire de la répression de la place Tiananmen en 1989.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (Reuters)

L'affaire avait été dévastatrice pour l'image de Yahoo!.  En 2005 un dissident chinois publie sur Internet une consigne du gouvernement de Pékin aux médias, leur interdisant de commémorer l'anniversaire de la répression du mouvement pro-démocratique de Tiananmen en 1989. Les autorités demandent à Yahoo! de livrer le nom de ce dissident, et le groupe américain s'exécute, expliquant avoir été contraint par la législation de fournir cette information. Shi Tao est alors arrêté et condamné à dix ans de prison pour diffusion de secrets d'Etat. Il vient d'être libéré, de manière anticipée, sans que le motif ne soit précisé. Un autre dissident condamné dans les mêmes circonstances en 2002, Wang Xiaoning, a été libéré en août 2012.

L'image de Yahoo! entachée

Le scandale avait éclaboussé le moteur de recherche Yahoo!, et avait conduit le Congrès américain à auditionner des responsables de la société. Des plaintes avaient aussi été déposées. La procédure judiciaire s'était soldée par un accord à l'amiable entre le groupe et les avocats de Shi Tao et de Wang Xiaoning. Yahoo! avait par ailleurs tenté de redorer son image en mettant un place un fonds pour aider les "cyber dissidents" emprisonnés en Chine. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.