Invité : l’hommage à Cabu

De Hara-Kiri au Canard enchaîné, en passant par Récré A2, Cabu était devenu un personnage familier des Français jusqu’à son assassinat en janvier 2015. Le journaliste Jean-Luc Porquet lui rend hommage dans un livre "Cabu - Une vie, un dessinateur". Il est l’invité du Soir 3.

Cabu a été assassiné le 7 janvier 2015, lors des attentats Charlie Hebdo. Le journaliste du Canard Enchainé, Jean-Luc Porquet, lui rend hommage dans son livre "Cabu - Une vie, un dessinateur". On y découvre notamment un homme très conservateur, qui gardait tout, à l’image d’une fresque réalisée quand il était jeune. "C’est une sorte de papyrus qui fait 3,40m de long sur 40 cm de haut qu’il a fait à l’âge de 13 ans. Il y a je crois, 93 personnages et des vaches (…) c’est un rouleau que l’on a retrouvé l’an dernier dans un carton sous un escalier. Il gardait tout", raconte le journaliste.
Parmi les trouvailles aussi, une photo ; il voulait faire rire à travers ses dessins. "Il pensait qu’un dessin n’était pas fait pour rester dans un tiroir. Il voulait les montrer", témoigne Jean-Luc Porquet.

Dessiner pour exorciser

Et d’ajouter : "On est à la fête du lycée de Châlons. Tous les élèves et parents étaient réunis. Il disait : ‘Mesdames et messieurs, je vais vous demander votre participation. Vous allez lancer des lettres de l’alphabet et je vais dessiner quelqu’un qui commence par exemple par le F, comme Louis de Funès’ (…) on a retrouvé la photo et le texte d’introduction, car il adorait être sur les planches."
Dans le livre, des archives, mais aussi des anecdotes, comme son rôle de soldat en Algérie. "Avant 20 ans, c’était un jeune homme brillant, marrant. Dès l’âge de 15 ans, il est déjà journaliste professionnel et pense que la vie va être vachement marrante. Et à 20 ans, l’Algérie. Il découvre ce que c’est que la guerre, l’horreur…". Les dessins vont exorciser ses peurs.

Le JT
Les autres sujets du JT
Jean-Luc Porquet, Farnce 3.
Jean-Luc Porquet, Farnce 3. (France 3)