Cet article date de plus de trois ans.

Attentat Hyper Cacher : trois personnes placées en garde à vue dans l'enquête sur la fourniture des armes à Amedy Coulibaly

Trois personnes ont été mises en garde à vue, mercredi, dans le cadre de l'enquête qui a pour but de déterminer comment Amedy Coulibaly a pu se fournir des armes et assassiner quatre personnes à l'Hyper Cacher de Paris, en janvier 2015.

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Des fleurs sont déposées le 20 janvier 2015 devant l'Hyper Cacher, à Paris, lieu de la prise d'otages perpétrée par Amedy Coulibaly. (MAXPPP)

Trois personnes ont été placées en garde à vue, mercredi 5 juillet, dans l'enquête sur la fourniture des armes à Amedy Coulibaly, responsable de l'attentat contre l'Hyper Cacher, en janvier 2015 à Paris, a appris franceinfo de source judiciaire, confirmant une information de M6.

Deux femmes ont été interpellées à Roubaix et un homme en région parisienne par les hommes de la sous-direction antiterroriste et ceux de la section antiterroriste de la police judiciaire de Paris, a confirmé cette même source. Leur garde à vue peut durer jusqu'à 96 heures.

Les enquêteurs recherchent le fournisseur d'armes

Les enquêteurs, dans ce volet de l'enquête, cherchent à déterminer comment Amedy Coulibaly avait pu se procurer les armes qui lui ont permis d'assassiner une policière municipale à Montrouge, dans les Hauts-de-Seine et quatre autres personnes, le lendemain, à l'Hyper Cacher de la porte de Vincennes, à Paris.

Amedy Coulibaly avait été abattu dans l'assaut des forces de l'ordre visant à libérer les otages présents dans le magasin.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.