Cet article date de plus de dix ans.

Le câblo-opérateur américain Comcast a pris le contrôle du groupe de médias et de divertissements NBC Universal

Cette transaction, déjà dans l'air, a été finalisée et annoncé par Comcast et l'ex-propriétaire de NBC Universal, General Electric (GE).La transaction donne naissance à une coentreprise détenue à 51% par Comcast qui en prend le contrôle opérationnel, et à 49% par GE, qui détenait auparavant 80% du groupe aux côtés de Vivendi (20%).
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 2 min.
Comcast, naissance d'un géant (AFP/)

Cette transaction, déjà dans l'air, a été finalisée et annoncé par Comcast et l'ex-propriétaire de NBC Universal, General Electric (GE).

La transaction donne naissance à une coentreprise détenue à 51% par Comcast qui en prend le contrôle opérationnel, et à 49% par GE, qui détenait auparavant 80% du groupe aux côtés de Vivendi (20%).

Selon les termes de la transaction, "GE a apporté à la coentreprise ses activités regroupées dans NBC Universal, à savoir des réseaux câblés, des studios de cinéma, des chaînes de télévision, des parcs d'attractions", entre autres, indique le communiqué.

Comcast, premier câblo-opérateur américain, "a apporté ses chaînes câblées y compris E! et Golf Channel, ses réseaux de chaînes de sport régionales, certains actifs de médias numériques".

Comcast et General Electric avaient annoncé en décembre 2009 que le câblo-opérateur prendrait le contrôle de NBC Universal pour quelque 30 milliards de dollars. Le français Vivendi a cédé sa participation de 20% pour 5,8 milliards de dollars hors dividendes. Il a annoncé mercredi qu'il avait finalisé cette cession.

La clôture de cette opération donne naissance à un géant des médias au chiffre d'affaires dépassant celui de Walt Disney : le c.a. de Comcast s'élevait à quelque 32 milliards de dollars en 2009, et celui de NBC Universal à 15,4 milliards de dollars.

A titre de comparaison, celui de Disney devrait s'élever en 2010 à quelque 41 milliards de dollars, celui de Time Warner à 26,54 milliards de dollars.

Dans les sept ans, Comcast aura vocation à posséder entièrement la coentreprise, baptisée "NBCUniversal LLC".

La création de ce géant des médias a suscité beaucoup de critiques, y compris au Congrès où plusieurs auditions ont été organisées. Au sein de l'autorité américaine des télécommunications, l'un des cinq commissaires a voté contre ce rapprochement. La FCC et le département antitrust du ministère de la Justice, qui étaient inquiètes de l'impact de cette méga-fusion sur la concurrence et les prix dans les médias, ont finalement donné leur feu vert sous conditions à la mi-janvier, après l'avoir examinée pendant un an.

La nouvelle coentreprise s'est engagée à ce que les programmes de la chaîne de télévision NBC, l'un des quatre grands réseaux nationaux, continuent à être diffusés par des concurrents de Comcast. Parallèlement, Comcast devra continuer à diffuser des programmes n'émanant pas de NBC Universal.

Comcast a pris toute une série d'engagements supplémentaires, de la fourniture de liaisons internet à prix réduit pour les Américains défavorisés (10 dollars par mois pour 2,5 millions de foyers) au développement de chaînes spécifiquement destinées aux minorités hispanique, noire et asiatique, en passant par le renforcement des programmes pour enfants et la fourniture de liaisons internet haut débit à des écoles et bibliothèques.

Comcast a aussi renoncé à tout rôle actif dans la gestion du site de vidéos en ligne Hulu, coentreprise de Disney, News Corporation et NBC Universal. Dans le même temps il devra continuer à fournir des programmes à Hulu, d'une façon "comparable" à Disney et News Corp.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Eco / Conso

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.