Cet article date de plus d'onze ans.

La réorganisation du Groupe DBApparel va entraîner des suppressions de postes chez Playtex et un renfort chez Dim

Les suppressions visent les services administratifs (75 personnes) et des commerciaux, dont l'organisation va être remaniée.La direction affirme vouloir renforcer le site Dim d'Autun, qui emploie environ 950 personnes, pour en faire "la tête de pont du groupe DBA en Europe dans le cadre d'une organisation par métier et non plus par marque".
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Playtex, modèle Divine Vintage print-été 08. (Photo Playtex)

Les suppressions visent les services administratifs (75 personnes) et des commerciaux, dont l'organisation va être remaniée.

La direction affirme vouloir renforcer le site Dim d'Autun, qui emploie environ 950 personnes, pour en faire "la tête de pont du groupe DBA en Europe dans le cadre d'une organisation par métier et non plus par marque".

DBApparel possède un portefeuille de marques comprenant notamment Dim, Playtex, Wonderbra, Lovable et emploie environ 2.000 personnes en France dont 400 à Levallois-Perret (Hauts-de-Seine) au siège.

En France, les ventes ont chuté de 25% au cours des cinq dernières années, indique le groupe qui a enregistré en 2009 un chiffre d'affaire hexagonal de 725 millions d'euros (dont 355 millions par Dim et 66 millions par Playtex).

Le site d'Autun, qui produit des collants et des bas, va aussi devenir un centre de développement de produits pour le chaussant mais aussi la lingerie et les sous-vêtements hommes.

L'activité logistique, confiée à un prestataire à La-Tour-du-Pin, va être rapatriée à Autun.

Selon DBApparel, il ne devrait pas y avoir de licenciement sec, le groupe privilégiant des reclassements internes, notamment sur Autun, des accompagnements de projets de reconversion et des dispositifs spécifiques pour les salariés de plus de 50 ans.

Des annonces concernant les autres pays européens doivent avoir lieu mercredi, mais "la grosse transformation concerne la France", a indiqué une porte-parole.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Eco / Conso

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.