La croissance au 3e trimestre revue à la baisse par l'Insee

Elle est finalement estimée à 0,1% et non 0,2%. Un chiffre qui rend hypothétique l'objectif du gouvernement de 0,3% de croissance pour 2012.

L\'Insee à Paris, le 15 mars 2010.
L'Insee à Paris, le 15 mars 2010. (LOIC VENANCE / AFP)

La croissance de l'économie française au troisième trimestre a été légèrement révisée à la baisse. L'Insee l'évalue à 0,1% et non 0,2%, a-t-il annoncé vendredi 28 décembre. Cette nouvelle estimation éloigne la possibilité d'atteindre l'objectif de croissance de 0,3% du gouvernement pour 2012.

Le produit intérieur brut (PIB) de la France s'est contracté de 0,1% au deuxième trimestre par rapport aux trois mois précédents, maintenant le chiffre publié en novembre. La moindre hausse du PIB au troisième trimestre par rapport à l'estimation publiée en novembre "résulte de l'intégration d'informations connues depuis lors", se justifie l'Insee. "En particulier, la production de (matériel de) transport est désormais évaluée en recul" et l'investissement et la consommation de services sont "globalement un peu moins dynamiques".

Moscovici ne change pas de prévision de croissance

L'acquis de croissance du PIB pour l'ensemble de l'année, c'est-à-dire le résultat qui serait finalement constaté si la croissance était nulle au quatrième trimestre, a, lui aussi, été révisé à la baisse par rapport à l'estimation donnée le mois dernier, à 0,1% au lieu de 0,2%. Cet acquis rend difficilement accessible l'objectif officiel de 0,3% de croissance en 2012. En effet, il faudrait 0,7% de croissance au quatrième trimestre pour y parvenir. Or, l'Insee a prévu dans sa dernière note de conjoncture publiée le 20 décembre un PIB des trois derniers mois de l'année de 0,2% inférieur à celui des trois mois précédents.

Malgré cela, pour le ministre des Finances Pierre Moscovici, "il n'y a pas de raison de changer la prévision de croissance", a-t-il lancé devant des journalistes, à l'occasion d'un déplacement à l'aéroport d'Orly. Le gouvernement table sur une croissance du Produit intérieur brut (PIB) de 0,8% pour l'année 2013.