Impôt à la source : le mode d'emploi

En plateau, le journaliste de France 3 Hervé Godechot vous explique la mise en oeuvre du prélèvement à la source.

France 3

Sur le plateau de France 3, Hervé Godechot explique un courrier envoyé par le ministre des Comptes publics, Gérald Darmanin, afin de rassurer sur le prélèvement à la source. Il promet que "l'impôt s'adaptera chaque mois au montant des revenus". Par exemple, "l'an prochain au mois de mars, vous gagnez 1 600 euros, vous êtes imposés à 3%, on vous prélève 48 euros sur votre salaire. Mais le mois suivant, vous ne gagnez que 1 400 euros, vous êtes toujours imposé à 3% mais cette fois on ne vous prélèvera que 43 euros", explique le journaliste. Le taux est fixé en fonction des revenus de l'année précédente mais, "si vous avez un bébé en cours d'année ou que vous êtes au chômage, vous allez devoir moins d'impôts, vous pourrez demander à l'administration de changer votre taux", précise Hervé Godechot.

Une exception pour les emplois à domicile

Le fisc va prendre en compte les déductions et les réductions fiscales que l'on peut obtenir comme lorsqu'on cotise sur les plans d'épargne retraite, les investissements locatifs en loi Pinel ou lorsqu'on fait des dons aux associations humanitaires. Dans ces conditions, l'argent ne sera pas déduit du montant de l'impôt chaque mois, mais il sera remboursé en une seule fois en septembre. "Néanmoins, il y quand même une exception avec le crédit d'impôt pour les emplois à domicile. Là, un acompte de 30% sera versé au contribuable dès le 15 janvier et le solde en septembre", conclut le journaliste.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un formulaire de déclaration d\'impôts sur le revenu et de prélèvement à la source, à Mulhouse (Haut-Rhin), le 20 mai 2015.
Un formulaire de déclaration d'impôts sur le revenu et de prélèvement à la source, à Mulhouse (Haut-Rhin), le 20 mai 2015. (JEAN-FRANÇOIS FREY / MAXPPP)