Le prêt à taux zéro sera réservé aux logements neufs

Les députés ont adopté mardi des mesures restreignant l'application du dispositif.

Des ouvriers travaillent sur une maison en cours de construction, le 29 septembre 2011 à Estaires (Nord).
Des ouvriers travaillent sur une maison en cours de construction, le 29 septembre 2011 à Estaires (Nord). (PHILIPPE HUGUEN / AFP)

François Fillon l'avait annoncé lors de l'annonce du plan de rigueur, le 7 novembre dernier : le prêt à taux zéro (PTZ) allait être "recentré". C'est désormais chose faite, puisque les députés ont adopté mardi 15 novembre des mesures en restreignant l'application. FTVi fait le point.

Le PTZ, qu'est-ce que c'est ? Il s'agit d'un prêt réservé à l'achat d'une première résidence principale, dont les intérêts sont pris en charge par l'Etat. Son montant est calculé en fonction du niveau de revenu, de la taille de la famille, du type de l'habitation et de sa localisation géographique. Destiné à faciliter la primo-accession, il avait échappé aux premières mesures d'austérité du gouvernement Fillon, en août dernier.

En quoi est-il "rencentré"L'Assemblée a en fait adopté une mesure du rapporteur général du budget Gilles Carrez (UMP), qui vise à réserver le PTZ aux logements neufs et de le mettre sous plafond de ressources. Le prêt concernera par ailleurs toutes les zones du territoire, qu'elles soient tendues (disposant d'une demande bien trop importante par rapport à l'offre immobilière) ou non. Résteindre le PTZ au neuf permet de "soutenir la construction", selon un député du Nouveau centre favorable à cette proposition de loi.

Par ailleurs, le plafond du prêt sera largement réduit, selon la ministre du Budget Valérie Pécresse : "Les barèmes détaillés du PTZ seront fixés par décret dans le respect d'un plafond de dépense générationnelle totale de 800 millions d'euros, contre 2,6 millions d'euros auparavant".