Vidéo Immobilier : face à la crise, des agences sont contraintes de fermer

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min
Immobilier : face à la crise, des agences sont contraintes de fermer -
Immobilier : face à la crise, des agences sont contraintes de fermer Immobilier : face à la crise, des agences sont contraintes de fermer - (FRANCE 3)
Article rédigé par France 3 - J. Poissonnier, L.-A. Delaune, F. Depaquit, J.-J. Buty, N. Salem, E. Rassat, C. Meneau
France Télévisions
France 3
Après plusieurs années d'euphorie et de frénésie d'achats, les professionnels de l'immobilier déchantent. Le secteur se prépare à des mois difficiles, car l'activité subit un coup de frein brutal depuis un an.

Moins d'emprunts accordés par les banques et donc moins de transactions immobilières. Ces dernières chutent de 13,6% cette année. Un contexte difficile pour les agents et les mandataires. À Paris, Jérôme Prince, directeur de l'agence Guy Hocquet Paris 16e, cherche à vendre un appartement depuis deux mois. "On a des vendeurs qui ne souhaitent pas réellement baisser leur prix et les acquéreurs, eux, ont, par rapport à il y a deux ans, plus de choix, donc ils attendent de voir, ils font plus de visites, ils prennent plus de temps à prendre leur décision", explique le professionnel.

Les fermetures d'agences se multiplient

Le rythme des ventes ralentit et pousse même certaines agences à mettre la clé sous la porte. Entre 600 et 700 d'entre elles ont ainsi été fermées ou placées en redressement judiciaire depuis un an. "On est au ralenti, c'est plus long. Le temps d'une vente est au minium de 6 mois, donc c'est pour ça qu'il faut faire rentrer plus de mandats", commente Sandrine Elbaz, mandataire depuis 7 ans.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.