Grève des médecins : 19 000 manifestants à Paris, selon la police, plus de 40 000 selon les organisateurs

Médecins, chirurgiens, pharmaciens, infirmiers, dentistes, étudiants en médecine, internes ont manifesté à Paris, notamment contre la généralisation du tiers payant. 

Des médecins habillés en bagnards manifestent contre le projet de généralisation du tiers-payant, le 15 mars 2015, à Paris.
Des médecins habillés en bagnards manifestent contre le projet de généralisation du tiers-payant, le 15 mars 2015, à Paris. (DOMINIQUE FAGET / AFP)
Ce qu'il faut savoir

Médecins, chirurgiens, pharmaciens, infirmiers, dentistes, étudiants en médecine, internes sont en colère contre le projet de loi santé de Marisol Touraine. Leur manifestation parisienne a rassemblé 19 000 personnes, selon la police, plus de 40 000 selon les organisateurs, dimanche 15 mars. La mesure qui cristallise les mécontentements est la généralisation du tiers payant. Comme le rappelle Le Monde, il faut remonter à 1991 pour retrouver une mobilisation commune des professionnels de santé libéraux. 

Le report de la loi demandé. Entre 19 000 et 40 000 blouses blanches ont défilé à Paris, dimanche. Leur mot d'ordre ? "Nous demandons que les députés reportent l'examen de cette loi, qu'on ait le temps de faire la réforme dont le pays a besoin", affirme Jean-Paul Hamon, président de la Fédération des médecins de France.

Le texte examiné mardi. Cette manifestation intervient deux jours avant l'examen du projet de loi santé en commission des affaires sociales, à l’Assemblée nationale. Tiers payant généralisé, "suradministration de la santé", "démantèlement des métiers médicaux", liberté d'exercice "menacée", "hospitalocentrisme", les libéraux répètent depuis des mois leurs griefs contre ce texte.

Touraine ne recule pas sur le tiers payant. En dépit d'une grève qui dure depuis fin décembre, la ministre de la Santé ne veut pas reculer sur la mesure la plus critiquée du texte, l'extension du tiers payant à tous les Français en 2017. Les médecins redoutent une "usine à gaz" administrative et des difficultés à être remboursés rapidement par l'assurance maladie et les complémentaires santé.

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #TIERS_PAYANT

21h27 : Pour être du milieu, en radiologie par exemple les impayés liés au tiers payant sont de l'ordre de 10 à 15%Quel profession peut se permettre de laisser passer 15% de son chiffre d'affaire à la trappe ?La solution, engager des sociétés de recouvrement... qui vous coûtent presque autant que la moiter des impayés...C'est valable pour un cabinet de plusieurs radiologue, plusieurs biologistes, plusieurs kinés, mais un médecin généraliste seul en campagne ne peut pas (sauf si sa femme le fait gratuitement, ironie pour le gouvernement porte étendard du progrès et du féminisme) et se voit obligé de mettre la clef sous la porte car personne ne peut garder le moral en travaillant 75h par semaine pour gagner 3000€ par mois là ou partout ailleurs en Europe on gagne la même chose pour deux fois moins de travail.

21h27 : Commentaire d'un de nos internautes, radiologue, sur le débat du tiers-payant.

21h00 : "Touraine, ta loi on en veut pas." Démonstration de force des médecins, chirurgiens, pharmaciens, infirmiers, dentistes, étudiants en médecine et internes contre la généralisation du tiers payant. Leur manifestation parisienne a réuni entre 19 000 et 40 000 personnes.

(FRANCE 2)

19h39 : Réaction de Marisol Touraine, ministre de la Santé, aux médecins qui ont défilé nombreux à Paris contre la généralisation du tiers-payant.

"Les Français attendent que le système de santé soit transformé pour mieux répondre à leurs attentes. Cette transformation bien sûr ne se fera pas sans les médecins, elle se fera avec eux". Marisol Touraine a ajouté avoir "déposé à l'Assemblée nationale des amendements qui permettent de répondre aux préoccupations" exprimées.

17h36 : Le flou dans les chiffres des organisateurs s'explique par les différences d'appréciations au sein des organisateurs. Des représentants d'internes ont avancé le chiffre de 50 000 personnes, Didier Legeais, vice-président de l'Union des chirurgiens de France, parlant de son côté de 46 000 manifestants.

17h35 : La manifestation contre la loi santé a rassemblé 19 000 personnes selon la police, plus de 40 000 selon les organisateurs.

17h09 : Etant kiné, oui nous faisant déjà le tiers-payant pour les patients à 100% et c'est déjà beaucoup de temps et d'énergie perdus à téléphoner à la sécurité sociale au moindre problème. Si le tirs payant doit se généraliser, nous passerons notre temps au téléphone, nous ne serons pas payés tant que le problème ne sera pas réglé et cela va s'étendre aux mutuelles.

Comment voulez-vous qu'il nous soit possible de gérer tout cet administratif, pointer les règlements sécu et mutuelle, régler les refus quand il y a etc… A 16,13€ la séance,nous ne pouvons nous payer une secrétaire, c'est la différence avec les hôpitaux, les pharmaciens et certains pays !!!!

17h09 : Dans les commentaires, @anonyme qui est kiné nous raconte son quotidien face au tiers-payant. Quotidien qui n'est pas toujours rose.

16h59 : Mon pharmacien bien sûr, mais aussi mon labo, mon kinésithérapeute, mon infirmière à domicile(!) mon radiologue pratiquent le tiers payant et en sont satisfaits. Je crois que le problème n est pas là où les médecins veulent bien le dire.

16h59 : Dans les commentaires, @anonyme renchérit sur l'argument que le tiers payant existe depuis longtemps chez les pharmaciens, qu'on n'a pas entendu se plaindre à l'époque.

16h51 : Une voix discordante sur Twitter face à la grogne des médecins qui ne veulent pas de la généralisation du tiers-payant.

16h37 : Pourquoi ne pas demander le tiers payant à votre boulanger, à votre boucher?Soyez responsables!c est quoi ce pays où l'on veut faire croire que tout est gratuit ? C'est quoi ce pays où l'on attend tout de l'Etat (des autres)?

16h36 : Dans les commentaires, s'insurge contre le principe même du tiers payant. Selon le projet de loi Touraine, ce modèle sera étendu à tous en 2017.

16h18 : Nous n'avons pas encore de chiffre, mais nous vous le donneront dès que l'estimation sera connue.

Les syndicats ont annoncé cette manifestation comme la plus importante "depuis 2002".

16h16 : Bonjour, avez-vous une estimation du nombre de personnes manifestant cet après-midi contre la loi santé de M. Touraine ?

16h15 : Le ministère des Affaires sociales riposte sur Twitter à la manifestation des médecins en rappelant que le tiers-payant est déjà utilisé dans beaucoup de secteurs.

15h45 : Des cercueils, des caricatures, des détournements... Si une partie des manifestants réclament le retrait du projet de loi santé, voire la démission de la ministre Marisol Touraine, d'autres plaident pour une réécriture du texte. Mais tous dénoncent une erreur.

15h28 : La ministre de la Santé Marisol Touraine recevra dans l'après-midi les organisations professionnelles de médecins, qui manifestent à Paris contre le projet de loi santé, annonce le ministère.

14h48 : Tous les médias se focalisent sur le tiers payant, mais le tiers payant n'est que l'outils de mise sous tutelle des professionnels de santé; l'esprit de cette loi est beaucoup plus sournois et va beaucoup plus loin, au détriment des assurés : c'est ni plus ni moins que la privatisation de l'assurance maladie. Le gouvernement est en train de vendre la sécurité sociale aux "complémentaires santé" !

14h48 : Comment se fait-il que de nombreuses professions médicales t para-médicales comme kinés, infirmières, pharmaciens, dentistes pratiquent ce tiers-payant et semblent s'en porter bien ? comment se fait-il que les hôpitaux, les cliniques pratiquent aussi ce tiers-payant et semblent bien se porter ? Comment se fait-il que les médecins libéraux montent, et eux seuls, contre la généralisation de ce tiers-payant ?

14h47 : Le tiers payant est une bonne chose pour les uns et une mauvaise pour les autres.Les uns ,iront sans retenu voir les médecins puisque ils n'avanceront plus le prix de la visite, le médecin recevra lui l'argent quelques jours après ou pas suivant le patients ils seront donc obligé de suivre une comptabilité sur les défauts de paiements. Tu parles d'une vie le travail de medecin + le travail de comptable + le travail de relance. Ils se reposent quand ces dames et messieurs.

14h46 : En résumé et comme d'habitude, vive les réformes à condition qu'elles concernent les autres.

14h54 : Les professionnels de santé ont-ils raison de manifester contre le projet de loi santé de la ministre Marisol Touraine. La question continue de susciter des commentaires très tranchés de votre part.

14h54 : Si elles sont unies pour cette manifestation, les professions médicales ont toutefois des revendications diverses : refus du tiers payant généralisé, difficultés d'installation, défense de la liberté d'exercer...

14h22 : Cette manifestation ne défend que les intérêts catégoriels de professionnels qui figurent parmi les plus haut revenus français. La réforme Touraine améliore l'accès aussi soins pour tous

14h22 : Le corps médical a raison de faire grève car la ministre a campé sur ses positions malgré des suggestions qui font l'unanimité. Les médecins qui exercent un métier par sacerdoce sont là pour soigner et pas pour consacrer du temps à la paperasse administrative.

14h22 : Le tiers payant c'est logique et incidemment normal ! Pourquoi demander aux pauvres patients d'avancer de l'argent ? Lorsque l'on sait à fortiori combien gagnent les médecins ! DES FORTUNES !

14h22 : Plusieurs milliers de blouses blanches, en colère contre le projet de loi santé, ont commencé à défiler peu après 14 heures à Paris pour se faire entendre de la ministre Marisol Touraine. Leur mouvement vous divise.

13h51 : Les blouses blanches continuent d'affluer place Denfert-Rochereau, dans le 14e arrondissement de Paris. Le cortège va bientôt partir. Nous suivons en direct leur manifestation contre le projet de loi santé de Marisol Touraine, avant le début de son parcours parlementaire.

13h16 : La mesure qui cristallise les mécontentements est la généralisation du tiers payant à tous les Français en 2017. Les médecins redoutent une "usine à gaz" administrative et des difficultés à être remboursés rapidement par l'assurance maladie et les complémentaires santé.

13h15 : Les organisateurs espèrent réunir 20 000 blouses blanches dans les rues de Paris. Le cortège doit partir à 14 heures de la place Denfert-Rochereau, dans le 14e arrondissement, en direction du ministère de la Santé, dans le 7e arrondissement.

13h15 : Les blouses blanches battent le pavés. Peu habitués à descendre dans la rue, les médecins, dentistes ou encore infirmiers libéraux se rassemblent à Paris pour manifester contre le projet de loi santé de Marisol Touraine, avant le début de son parcours parlementaire.