Nice : une agression et du matériel dégradé aux urgences de l'hôpital Pasteur 2

Un patient ivre a frappé une aide-soignante lundi 5 août aux urgences de l'hôpital Pasteur 2 de Nice. Une heure plus tôt, un autre homme a pénétré par effraction dans le local technique du service.

Le personnel des urgences de l\'hôpital Pasteur 2 de Nice est en grève depuis trois semaines.
Le personnel des urgences de l'hôpital Pasteur 2 de Nice est en grève depuis trois semaines. (DYLAN MEIFFRET / MAXPPP)

Un patient ivre a frappé une aide-soignante lundi 5 août aux urgences de l'hôpital Pasteur 2 de Nice, rapporte France Bleu Azur. Vers 22h40, ce Polonais de 29 ans a donné un violent coup de poing au visage de la soignante qui tentait de lui poser une perfusion. Cette femme âgée de 20 ans, qui revenait d'un arrêt maladie de neuf mois après une première agression l'hiver dernier, est blessée à l'œil droit. Une collègue, qui se trouvait derrière elle, est également touchée au nez. Appelée par un médecin, la police a emmené l'agresseur présumé en cellule de dégrisement.

Le personnel demande une présence policière

Un peu plus tôt dans la soirée de lundi, un autre homme s'est introduit de force dans le local technique des urgences. Vers 21h40, ce patient agité et agressif a quitté la salle d'examen après avoir été pris en charge. Il a forcé la porte d'un local réservé au personnel et a dégradé le matériel, avant d'être découvert par un vigile. 

L'hôpital va porter plainte. En grève depuis trois semaines, le personnel, appuyé par les syndicats CGT et Force ouvrière (FO), demande la présence d'un policier dans leur service. Joint par France Bleu Azur, FO annonce avoir obtenu un rendez-vous avec le préfet des Alpes-Maritimes au mois de septembre. Il sera question de la présence d'un policier au sein des urgences de Nice. Sur ce point, la mairie, sollicitée par les syndicats, n'a pas apporté de réponse précise.