L'action de Facebook atteint son plus bas historique

A l'occasion de la fin de la période de blocage des titres mise en place lors de son introduction en Bourse, le réseau social chute encore.

Le fameux pouce \"J\'aime\" de Facebook affiché lors d\'une conférence à Dubaï (Emirats arabes unis), le 30 mai 2012.
Le fameux pouce "J'aime" de Facebook affiché lors d'une conférence à Dubaï (Emirats arabes unis), le 30 mai 2012. (DUNCAN CHARD / BLOOMBERG / GETTY)

ENTREPRISES - Facebook va-t-il rester en Bourse ? La question se pose alors que plus de 271 millions d'actions sont susceptibles d'être cédées dans la journée du jeudi 16 août, à l'issue d'une période de blocage des titres mise en place lors de son introduction en Bourse en mai. Le titre du réseau social chutait à l'ouverture de Wall Street de 5,42% à 20,05 dollars, dans un marché sans direction. Un peu plus tard, le titre Facebook dégringolait de 6% à 19,92 dollars. L'action a même touché son plus bas historique à 19,89 dollars, rapportent Les Echos.

Plus de 271 millions d'actions de Facebook pourront être cédées au cours de la séance, alors que se terminait jeudi une première période de blocage durant laquelle les actionnaires historiques du réseau social ne pouvaient vendre ces titres. Le groupe californien avait indiqué lors de son introduction en Bourse avoir prévu plusieurs de ces périodes de blocage, destinées à éviter un afflux trop massif de titres sur le marché, l'expiration de la première d'entre elles étant fixée au 16 août. Au total, 1,9 milliard d'actions pourraient être cédées dans les neuf prochains mois.

"S'il y a des ventes importantes de nos actions", le prix du titre "pourrait reculer", avertit la société dans ses documents officiels. L'action du groupe, introduite en Bourse le 18 mai à un prix de lancement de 38 dollars, a perdu 47% de sa valeur.