Cet article date de plus d'un an.

Économie : vers une meilleure répartition des profits en entreprise

Publié
Durée de la vidéo : 2 min
Economie : vers une meilleure répartition des profits en entreprise
Economie : vers une meilleure répartition des profits en entreprise Economie : vers une meilleure répartition des profits en entreprise (France 2)
Article rédigé par France 2 - C.Rougerie, L.Vogel, M.Dana, N.Salem, V.Castel
France Télévisions
France 2
Mercredi 22 mars, Emmanuel Macron a indiqué qu’il souhaitait mettre en œuvre une contribution exceptionnelle sur des profits exceptionnels. Quelles entreprises seraient concernées ? Explications.

Mettre en œuvre une contribution exceptionnelle sur des profits exceptionnels. Emmanuel Macron a évoqué cette proposition, mercredi 22 mars. Selon Bruno Le Maire, seules quelques entreprises du CAC 40 seraient concernées par cette mesure. "Nous voulons que les entreprises qui font du rachat d’actions […] contribuent davantage à une meilleure rémunération des salariés", a indiqué le ministre de l’Economie. En quoi consistent ces rachats ? Une entreprise peut racheter une partie de ses actions et les annuler, mécaniquement le reste de ses parts prend de la valeur. 

Des modalités à définir

En clair, le détenteur d’actions s’enrichit. Désormais, le gouvernement souhaite que cet argent aille vers les salariés. Une mesure saluée par les intéressés. "Si les employés participent au succès de l’entreprise, c’est normal qu’ils en touchent un certain retour", fait savoir un homme. Le montant de cette contribution et les modalités de distribution restent à préciser. Toutefois, selon Sylvain Bersinger, économiste, une recette fiscale aurait d’autres avantages. Il théorise : "Une taxe exceptionnelle sur ces entreprises aurait permis de récolter de l’argent pour les finances publiques qui auraient pu bénéficier à l’ensemble de la société."

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.