Cet article date de plus de cinq ans.

Apple développe un projet de voiture électrique

Le projet répond au nom de code de "Titan" et a pour base un véhicule ressemblant à un monospace.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Devant un Apple store à Berlin (Allemagne), le 23 décembre 2013. (MAXPPP)

Après la "révolution" des smartphones, Apple veut s'attaquer à l'automobile. Des centaines d'employés du géant américain travaillent sur un projet de voiture électrique destinée à concurrencer General Motors, Nissan et Tesla, rapporte vendredi 13 février le Wall Street Journal (article en anglais réservé aux abonnés).

Le quotidien cite une source proche du dossier : le projet répond au nom de code de "Titan" et a pour base un véhicule ressemblant à un monospace. Apple n'a pas souhaité faire de commentaire. Le Financial Times (article en anglais) indique aussi que la marque à la pomme est en train de recruter des experts de la technologie et du design automobiles pour effectuer des recherches dans un laboratoire secret en dehors de son siège californien de Cupertino. D'après le quotidien financier, qui cite des sources proches du fabricant de l'iPhone, ces spécialistes sont à la tête d'équipes comptant des dizaines de salariés.

Un responsable de Mercedes-Benz recruté

Apple a créé ce laboratoire fin 2014 après avoir dévoilé en septembre une montre multifonctionnelle ainsi que deux nouveaux iPhone, ajoute le Financial Times. "Il y a trois mois, j'aurais dit que c'était pour CarPlay", a dit une personne citée par le FT ayant étroitement collaboré avec Apple pendant des années. "Aujourd'hui, je pense que c'est une voiture." Apple a dévoilé en mars 2014 un logiciel baptisé CarPlay permettant au conducteur d'une voiture d'accéder au carnet d'adresses de son iPhone, de passer et de recevoir des appels ou d'écouter le répondeur sans jamais quitter le volant des mains.

L'un des derniers spécialistes recrutés au sein du laboratoire d'Apple est le responsable de la recherche-développement de Mercedes-Benz dans la Silicon Valley, précise le Financial Times.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.