Apple dénonce "l'enrichissement injuste" de Samsung

ETATS-UNIS - Le groupe américain réclame 2,5 milliards de dollars à son rival sud-coréen pour utilisation non autorisée de brevets liés à ses iPhone et iPad.

Apple et Samsung sont engagés dans un combat judiciaire dans plusieurs pays, comme ici à Düsseldorf en Allemagne à l\'ouverture d\'un procès le 25 août 2011.
Apple et Samsung sont engagés dans un combat judiciaire dans plusieurs pays, comme ici à Düsseldorf en Allemagne à l'ouverture d'un procès le 25 août 2011. (ROLF VENNENBERND / AFP)

Samsung, leader déloyal face à Apple ? Selon son rival américain, le groupe sud-coréen lui doit plus de 2,5 milliards de dollars pour l'utilisation non autorisée de brevets liés à ses téléphones iPhones et ses tablettes iPads, a indiqué Apple mardi 24 juillet dans un document de justice publié avant l'ouverture d'un procès lundi 30 juillet.

"Les ventes de Samsung liées à l'usurpation de brevets lui ont permis de dépasser Apple pour devenir le plus grand fabricant de téléphones dans le monde", font valoir les avocats du groupe américain, accusant Samsung d'être arrivé à ce résultat après avoir "choisi de copier Apple".

Apple estime que les recettes qu'il a perdues en raison de cette concurrence déloyale, et l'"enrichissement injuste" de Samsung, représentent plus de 2,5 milliards de dollars. En ajoutant des dommages et intérêts pour usurpation "délibérée" de brevets, les sommes réclamées peuvent aller bien au-delà de ce montant.

Samsung riposte

Le géant sud-coréen nie avoir utilisé des brevets d'Apple et a accusé à son tour le groupe californien d'utiliser illégalement certaines de ses technologies de connexion sans fil. Samsung est non seulement un concurrent d'Apple, mais aussi un fournisseur de pièces pour ses iPads, iPhones et autres baladeurs iPods.

Une audience de médiation sur la valeur des brevets et sur les droits réclamés par chacune des deux sociétés ayant échoué la semaine dernière, Apple et Samsung sont attendus le 30 juillet prochain devant le juge du district de Californie du Nord, Lucy Koh. Des procédures judiciaires sont par ailleurs en cours dans plusieurs pays, dont l'Allemagne et l'Australie.