Transports : les entreprises face à une pénurie de routiers

Les entreprises de transport souffrent d'une véritable pénurie de chauffeurs routiers. Elles doivent faire preuve d'imagination pour rendre la profession attractive.

Voir la vidéo
France 2

Les chefs d'entreprise n'ont jamais vu ça : le secteur du transport fait face à une pénurie de chauffeurs. Pour l'entreprise de Carole Dupessey, 500 salariés, une trentaine de conducteurs manquent à l'appel, 50 livraisons sont refusées chaque jour, ce qui représente 1 million d'euros de chiffre d'affaires qui s'envole. Nabil fait partie des dernières recrues, il parcourt près de 3 000 kilomètres chaque semaine pour acheminer des cuisines équipées dans toute la France. Titulaire d'un CAP de conducteur routier, il a signé un CDI en début d'année pour 2 000 € nets par mois environ.

Sacrifier sa vie privée

Mais du lundi 7 heures au vendredi 20 heures, il vit seul au gré des livraisons, loin de ses amis et de sa compagne. Ces sacrifices dans la vie privée ont provoqué cette pénurie de chauffeurs. L'entreprise a alors décidé de multiplier les primes : exceptionnelle, de travail bien fait ou de conduite économique. Pour un conducteur, cela peut représenter jusqu'à 6 000 € de plus chaque année. La directrice a également investi dans des camions dernier cri. Les nouvelles recrues sont également accompagnées par des formateurs, en route ou au moment du chargement. La France compte 345 000 chauffeurs routiers, plus de 16 000 postes sont aujourd'hui à pourvoir.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des chauffeurs routiers bloquaient l\'accès poids lourds à Castelnau-d\'Estrétefonds (Haute-Garonne) en mars 2015
Des chauffeurs routiers bloquaient l'accès poids lourds à Castelnau-d'Estrétefonds (Haute-Garonne) en mars 2015 (MAXPPP)