Rupture conventionnelle : les fonctionnaires la plébiscitent

Depuis le 1er janvier 2020, les fonctionnaires peuvent quitter la fonction publique via une rupture conventionnelle. Une possibilité qui leur donne droit à des indemnités et aux allocations chômage.

FRANCE 2

Une page se tourne du côté des fonctionnaires français. Ces derniers ont désormais la possibilité, via une rupture conventionnelle, de mettre fin à leur emploi. Une possibilité qui n'est pas tombée dans l'oreille de sourds : 4 à 5 000 fonctionnaires ont déposé un dossier, contre les 1 000 qu'estimait le gouvernement pour l'année 2020. Sur ce point les fonctionnaires sont désormais à l'égal des salariés du privé.

Un droit ouvert aux allocations chômage et à des indemnités

"À partir du moment où on rend un contrat dans la fonction publique, on perd globalement tout, donc c'est une bonne chose pour la transition entre le public et le privé", juge un fonctionnaire. Dès lors, pour dix ans d'ancienneté, un fonctionnaire pourra toucher 2,5 mois de salaire. Les allocations chômages sont également disponibles. Le dispositif de rupture conventionnel sera expérimenté pendant cinq ans pour les fonctionnaires.

Le JT
Les autres sujets du JT
Depuis le 1er janvier 2020, les fonctionnaires peuvent quitter la fonction publique via une rupture conventionnelle. Une possibilité qui leur donne droit à des indemnités et aux allocations chômage.
Depuis le 1er janvier 2020, les fonctionnaires peuvent quitter la fonction publique via une rupture conventionnelle. Une possibilité qui leur donne droit à des indemnités et aux allocations chômage. (FRANCE 2)