Initiative : favoriser le retour à l'emploi

Le plan pauvreté d'Emmanuel Macron a été présenté jeudi 13 septembre. Objectif : aider les plus démunis à revenir vers l'emploi. De nombreuses associations de réinsertion ont déjà fait leurs preuves.

Voir la vidéo
FRANCE 2

Kévin Bélaire a décroché un CDI auprès d'une chaîne de supermarchés, il est technicien dépanneur en électroménager et gagne 1 400 € net par mois. Les équipes de France 2 l'avaient rencontré il y a quatre ans. Un BTS en poche, mais sans expérience, il ne trouvait pas de travail. Dans l'impasse, il s'était tourné vers une association solidaire d'insertion. Aujourd'hui il est marié, a déjà deux enfants, et au travail, il se dit très heureux. C'est auprès de travailleurs sociaux qui forment des personnes en difficulté qu'il a repris confiance en lui.

3 personnes sur 4 retrouvent un emploi ou une formation qualifiante

L'association Envie fonctionne comme une entreprise : elle répare, reconditionne et revend des appareils. Les salariés apprennent à respecter toutes les règles du monde professionnel. Ils sont payés au SMIC, et la moitié de leur salaire est pris en charge par l'État. À la fin de leur contrat en insertion, 3 personnes sur 4 retrouvent un emploi ou une formation qualifiante. Ces structures d'insertion ont fait leurs preuves selon un rapport officiel mais elles s'estiment néanmoins trop peu nombreuses sur le territoire.

Le JT
Les autres sujets du JT
Illustration du logo de Pôle emploi. 
Illustration du logo de Pôle emploi.  (PHILIPPE LOPEZ / AFP)