Emploi : les bouchers ont la cote

La boucherie recrute et les formations en apprentissage remportent un succès croissant.

Voir la vidéo
FRANCE 2

Des apprentis d'Avignon (Vaucluse) suivent un cours de découpe. Comme 1 500 personnes en France chaque année, ces élèves sont en reconversion dans les métiers de la boucherie. Jean-Nicolas Meiffre a troqué son CDI dans la publicité pour un travail plus artisanal. Dans ce centre de formation d'apprentis (CFA ), les inscriptions ont doublé en six ans et le constat est le même partout en France : 10 000 apprentis en 2019 contre 5 000 il y a 12 ans.

4 000 postes à pourvoir

"J'ai envie d'entreprendre dans un secteur qui est en mutation, qui est en train de changer, avec des codes en train de se réinventer", confie Sébastien Rouby, ancien commercial en formation. En dix ans, le nombre de boucheries artisanales a doublé, soit 18 000 dans tout l'Hexagone. La filière recrute et 4 000 postes sont à pourvoir, avec à la clef, des salaires intéressants. En 2020, 1 professionnel sur 2 partira à la retraite.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un client achète de la viande à la boucherie d\'un supermarché de Besançon (Doubs), le 1er mars 2013.
Un client achète de la viande à la boucherie d'un supermarché de Besançon (Doubs), le 1er mars 2013. (SEBASTIEN BOZON / AFP)